La méthode Enrique, l'ambiance dans le vestiaire, la lutte en Liga, la C1 et City... Piqué en piste

Gerard Piqué est encore et toujours un joueur important au . Le défenseur central espère que cette seconde partie de saison permettra au club catalan de remporter plusieurs titres majeurs.

Gerard Piqué

Pas de changement radical. Au cours d'un entretien diffusé par beIN SPORTS, Gerard Piqué a souligné le fait que la venue de n'a pas changé grand chose au . Pour lui, l'entraîneur s'appuie sur le style de jeu qui a fait la réputation du club espagnol. "Nous voulons avoir le ballon et contrôler le jeu. Il est possible que cette saison avec Luis Enrique nous soyons plus agressifs et plus directs, mais c'est plus ou moins la même chose", a assuré l'international ibérique. A la question de savoir si le climat est sain au sein du vestiaire, Gerard Piqué a insisté sur le fait que "tout va bien dans l'ensemble" même s'il y a parfois quelques altercations.

"Il est normal que les joueurs et les entraîneurs s'accrochent de temps en temps, mais cela arrive dans toutes les équipes. C'est normal." Autrement dit, le joueur âgé de 28 ans a refusé de remettre de l'huile sur le feu à propos de la relation parfois tendue avec et Luis Enrique. Pour ce qui est du terrain, à proprement parler, Gerard Piqué a parlé de la lutte terrible pour l'obtention du titre en . Pour lui, ce combat sera rude jusqu'à la fin de la saison. "Le  est notre plus grand rival en Espagne", a-t-il d'abord expliqué avant de vanter les mérites de l' qui avait triomphé lors de l'exercice précédent.

"Ils ont une très bonne équipe. Avec deux grands adversaires tout est plus difficile, mais les challenges sont bons dans la vie." Pour l'instant, le Barça occupe la deuxième place du classement en Liga et compte quatre longueurs de retard par rapport à la Casa Blanca. Au sujet du 8e de finale (aller/retour) de la face à , Gerard Piqué a reconnu que c'est "un tour très difficile" qui attend les Blaugrana sur la scène européenne. "Ils ont de grands joueurs, et nous avons déjà eu du mal l'an passé. Dans cette compétition, il n'y a que des grands adversaires." Rendez-vous les 24 février et 18 mars 2015 pour cette grande explication en C1.
Article précédent Atletico Madrid : Bapti... Article suivant OL-PSG, Tottenham-Arsen...