Paris n'a plus le choix

Avec la réception de au ce samedi (17h), le dispose d'une occasion en or de s'emparer provisoirement de la tête du championnat, et de mettre la pression sur les deux "Olympiques", qui jouent dimanche.

Laurent Blanc

Quatre jours après une performance convaincante face à en (1-1), le PSG va t-il retrouver le ronronnement qui le caractérise en ? Il faut lui souhaiter l'inverse : après deux nuls consécutifs, face à Lyon (1-1) et Caen (2-2) qui ont figé les positions au classement, et ses troupes doivent passer la vitesse supérieure cet après-midi. Avec un objectif en tête : s'emparer provisoirement du fauteuil de leader, avant les matches de Lyon (face à ) et ) ce dimanche.

L'identité de l'adversaire en visite au Parc incline à l'optimisme, pour les supporteurs parisiens : même si Toulouse entrevoit un léger mieux depuis quelques semaines (deux succès sur les trois derniers matches), le club garonnais reste englué à une triste 17ème place, avec une faible marge de deux unités sur la zone rouge. De plus, le TFC réussit parfaitement au club de la capitale, qui reste sur cinq succès de rang face à cet adversaire au Parc des Princes.

Six absences de marque


Paris peut donc légitimement espérer un succès, à condition de ne pas reproduire les sautes de concentration qui ont si souvent caractérisées les prestations de et ses coéquipiers en Ligue 1, cette saison. Seul bémol, le groupe parisien reste confronté à une avalanche de forfaits, consécutive aux blessures intervenues contre Caen, samedi dernier (2-2).

Déjà absents lors du match de C1 face à Chelsea, Aurier (cuisse), Cabaye (adducteurs), (adducteurs), (mollet) seront indisponibles ce samedi, au même titre que et Verratti, tous deux suspendus. Laurent Blanc l'a annoncé en conférence de presse, il ne dispose que de treize joueurs professionnels pour préparer la réception de Toulouse, et a donc été contraint de faire appel à plusieurs éléments de la réserve, pour compléter son groupe. Peu aidé par le sort ces derniers temps, le coach sait pourtant que ces circonstances n'ont pas valeur d'excuse : le PSG dispose d'un vivier de talents suffisamment important pour battre Toulouse et frapper un grand coup, en s'installant provisoirement sur le trône du championnat.
Article précédent PSG-Chelsea : la victim... Article suivant Bayern Munich : le PSG ...