Leverkusen-Atletico, vers un match à sens unique ?

Finaliste de la dernière édition, l' affronte le dans le cadre des huitièmes de finale de la , avec un match aller prévu mercredi soir en Allemagne. Entre un champion d'Espagne en confiance et le sixième de , la partie paraît sur le papier assez déséquilibrée.

Atletico Madrid

On n'ira pas jusqu'à dire que le suspense est inexistant, mais force est de reconnaître que l'Atletico Madrid part avec la faveur des pronostics dans cette double confrontation contre le Bayer Leverkusen. Premier du groupe A, le club espagnol défie une équipe allemande qui avait bouclé la phase de poules à la deuxième place du groupe C, à une longueur de l'. Troisièmes de à sept points du mais seulement trois unités du , les Rojiblancos de n'ont à priori rien à craindre des hommes de , sixièmes de Bundesliga qui restent sur trois matches sans succès en encaissant neuf buts, dont cinq tout récemment face à (défaite 5-4).

Comme le dernier champion d'Espagne a aussi l'avantage de recevoir au retour dans trois semaines, tout porte à croire qu'il poursuivra sa route sans trop trembler. Mais Diego Simeone, en conférence de presse, s'attend au contraire à deux matches très disputés. "Notre analyse sur Leverkusen n'est pas seulement basée sur les deux dernières rencontres, plutôt sur les quatre derniers mois. C'est une équipe très courageuse qui, malgré leurs buts concédés, se donne toujours les moyens de gagner. Ils sont offensifs et peuvent être dangereux, en particulier lors des matches à élimination directe." L'entraîneur madrilène se rappellera quand même que l'année dernière, à ce stade de la compétition, le Bayer n'avait pas existé face au (0-4, 1-2).

Bien que le pensionnaire de la BayArena compte dans ses rangs des garçons de grande qualité, comme , Heung-Min Son et , l'Atletico Madrid est mieux armé dans tous les secteurs de jeu en dépit de l'incertitude entourant la présence du milieu de terrain . Depuis leur dernier périple européen conclu par une défaite en finale contre le Real Madrid, les coéquipiers de n'ont pas beaucoup bougé et se sont renforcés avec les arrivées bénéfiques de et , deux attaquants qui ont su faire oublier . Bref, la tâche du Bayer Leverkusen s'annonce ardue et le voir s'imposer ce soir constituerait l'une des grosses sensations de ces huitièmes de finale.
Article précédent Le grand soir pour Mona... Article suivant Real, Barça, City... Le...