Aubameyang a libéré Dortmund, la remontée folle de Caen, Chelsea sacré... Les Tops du week-end

Après chaque week-end, l'équipe de TopMercato met en avant trois des Tops qui ont illuminé les deux ou trois jours précédents. Ce lundi, nous parlons de , Caen et .



Aubameyang et le final terrible des Borussen.


Le derby de la Ruhr a vraiment tenu toutes ses promesses samedi dernier. Mais les joueurs de Dortmund ont craint pendant environ 80 minutes d'encaisser un but signé alors qu'ils se sont procurés bon nombre d'occasions. C'était sans compter sur la persévérance de l'attaquant Pierre-Emerick Aubameyang. L'ancien Stéphanois a sorti le grand jeu à la 78e minute afin de délivrer le Westfalenstadion. Ensuite, le déferlement nommé BVB 09 a fait le reste avec deux réalisations dans la foulée, ou presque, signées (80e) et (86e). Avec "Super Aubame", Dortmund continue sa remontée folle au classement en (10e place occupée, quatre victoires consécutives en championnat).

Le coeur normand au Vélodrome.


A la 63e minute de jeu du match entre l'OM et Caen, on se demandait franchement comment les Normands allaient pouvoir se sortir de la nasse. Il faut dire qu'à ce moment-là de la partie, ils étaient menés sur le score de 2 buts à 0 par les Marseillais. Mais à l'image de ce qu'ils avaient montré au cours des dernières semaines, les hommes de étaient toujours dans le coup sur le plan mental. En l'espace de vingt-cinq minutes, ils avaient réussi l'exploit d'inscrire trois buts grâce au trio Seube-Sala-Benezet et donc de remporter ce match au Vélodrome (3-2). Qu'on se le dise, le SMC mérite amplement d'être mis à l'honneur aujourd'hui !

Un premier titre pour les Blues.


L'équipe de Chelsea a vraiment les crocs afin de réaliser un triplé - - cette saison. Alors que la partie n'est pas gagnée en C1 et en championnat, les Blues ont fait le nécessaire afin d'empocher le troisième trophée cité. Face à , les troupes de n'ont sans doute pas rendu leur meilleure copie de la saison. Mais elles ont assuré l'essentiel en battant les Spurs (2-0). Une fois encore, la solidité défensive et tactique de cette formation a sauté aux yeux. Le quatuor Ivanovic-Zouma-Terry-Azpilicueta a bien tenu la baraque.

Article précédent OM : Abedi Pelé glisse ... Article suivant L'OM s'enfonce, City n'...