Rennes : comment l'OL a torpillé le transfert de Rémy

Alors que le offrait 15 millions d'euros pour dans les dernières heures du mercato, l'Olympique Lyonnais a usé de son droit de préemption pour retarder la transaction.

Loïc Rémy

L'OL dispose en effet d'une clause dans le contrat de Loïc Rémy permettant de faire une contre-proposition à une offre de n'importe quel club français. Après négociations, l'offre lyonnaise ne correspondait pas aux exigences niçoises mais cela a permis de gagner du temps jusqu'à la fermeture du marché des transferts et donc de faire "capoter" l'affaire:

" Les termes de la proposition lyonnaise ne correspondaient pas à l'offre rennaise et on ne l'a pas acceptée. a bien utilisé son droit de préemption confirme . L'OL avait tous les pouvoirs et trois possibilités s'ouvraient : soit l'OL acceptait la proposition de transfert de Rennes, soit il se substituait à Rennes, soit il nous faisait lanterner pour que cela ne se fasse pas et c'est ce qui s'est produit " a expliqué le président niçois à l'AFP.
Article précédent OL : Ederson explique s... Article suivant OL : Ederson est terrib...