Le Top 5 des "footeux" qui dérapent sur Twitter

En exhumant plusieurs tweets vulgaires et insultants des comptes de jeunes joueurs parisiens, les internautes ont mis l'institution dans l'embarras. Au point que celle-ci s'est empressée de crier à la manipulation, en dénonçant un piratage. Si cette explication n'est pas avérée, Mory Diaw (21 ans) le milieu Franck-Yves Bambock (20 ans) ou encore (22 ans) pourront au moins plaider l'erreur de jeunesse. Ce qui n'est pas le cas de tous les footballeurs pris en flagrant délit de dérapage sur le réseau social à l'oiseau bleu.

José Anigo Joey Barton

Quelques jours après une défaite au Vélodrome (2-4) en mai 2014, Bafétimbi Gomis révèle à ses "followers" l'origine de son explication musclée avec le milieu olympien Alayxis Romao.




Suite à l'annonce de sa non-sélection pour la 2014, a réagi avec philosophie sur son compte Twitter. Ce ne fut pas le cas de sa compagne, le mannequin Anara Atanes : "J'emmerde la France et j'emmerde Deschamps ! Quel sélectionneur de merde !" avait-elle lâchée sur son propre compte. En butte à des problèmes relationnels avec , Samir Nasri (27 ans, 41 sélections) a annoncé la fin de sa carrière internationale en janvier 2015.




Choqué par l'affaire Merah en mars 2012, avait réagi sous le coup de l'émotion suite à la tuerie du lycée juif de . En conclusion d'un tweet de soutien aux familles, le buteur olympien avait laissé échapper un hashtag polémique "#peinedemortetchaiseelectriquederetour" dans une première publication, avant de l'effacer, puis d'adresser ses excuses : ""Désolé de cette réaction sous le coup de l'émotion!! Mes propos ont dépassé ma pensée!! La barbarie me met hors de moi!! Pardon."
"

Ah ! La finesse légendaire de ! Passé par l'OM en 2012-2013, le milieu de terrain britannique s'est fait remarquer par son sens de la provocation. Utilisateur frénétique de Twitter, il s'est parfois laissé aller à des attaques gratuites. Comme celles visant le défenseur du PSG , traitée de "mauviette" ou de "gros tas". Entre autre amabilités...







Au printemps 2013,  est tout proche de s'engager avec . Sauf que le fantasque président de La Paillade fait volte-face, en clamant que le club n'a pas besoin d'un Dj dans les colonnes du Midi Libre. Agacé, l'attaquant bastiais s'en prend au dirigeant héraultais via Twitter.


Article précédent OM-Bastia, Juve-Naples.... Article suivant Monaco, Bakayoko : "On ...