David Luiz n'est toujours pas rassasié au PSG

Même si lui et ses coéquipiers du ont réalisé un triplé historique la saison passée ( - - ), a toujours un appétit intact. Le défenseur central a fait part de ses ambitions dans les colonnes de .

David Luiz

"On a écrit l'histoire en France." David Luiz a parfaitement conscience que le PSG version 2014/2015 a profondément marqué les esprits en raflant tous les titres sur la scène nationale. Malheureusement pour eux, les Parisiens n'ont pas réussi à franchir un cap en puisqu'ils ont été éliminés au stade des quarts de finale. David Luiz est persuadé que lui et ses partenaires peuvent " toujours s'améliorer " tant sur le plan collectif qu'individuel. "On doit tous se remettre en question vis-à-vis du coach, de nos coéquipiers, même vis-à-vis de nous-mêmes.", a-t-il préconisé.

Alors que la saison a débuté par un triomphe lors du Trophée des champions face à l' (2-0), David Luiz a reconnu que la C1 reste, encore et toujours, un objectif majeur pour le club de la capitale. "Depuis quelques années, le titre se partage entre quatre ou cinq clubs parce qu'ils ont entretenu une même philosophie depuis trente, quarante ans. Ils ont appris, comme je l'ai dit, à gérer leur saison pour que leurs meilleurs joueurs soient prêts au bon moment. Ce n'est pas facile." Pour lui, il faut aussi avoir "de la chance" notamment lors "du tirage au sort" après la phase de poules ou encore au niveau "des blessures qui affectent le groupe".

En plus de vouloir briller en Ligue des champions, le PSG va tenter de conserver ses titres nationaux. De toute évidence, David Luiz n'est pas lassé par le fait de s'exprimer en Ligue 1 qui est pour lui tout sauf un championnat de seconde zone. "En Angleterre, c'est du box to box en permanence, de l'impact tout le temps. Mais, en France, je trouve le niveau élevé. Il y a de la qualité. On l'a vu cette saison en Ligue des champions avec deux représentants en quarts de finale. Et , en Ligue Europa, a été bon aussi. La Ligue 1 n'est pas facile, elle est excitante." Qu'on se le dise, le "Lion auriverde" âgé de 28 ans a les crocs avant la première rencontre de championnat face à Lille programmée vendredi soir (20h30, 1ère journée).
Article précédent Mercato, le journal des... Article suivant ASSE : un tandem Maupay...