Un gros poisson pour le PSG, tirage abordable pour l'OL

Le PSG et l'OL savent quels clubs ils affronteront en phase de poules de la . Hormis le de , le club de la capitale s'en est plutôt bien tiré dans le groupe A avec le et Malmö. Pour les Gones, cela ressemble presque à un jackpot avec le , le FC et La Gantoise (groupe H).

PSG

Le PSG et l' peuvent avoir le sourire. Seuls représentants français en phase de poules de la Ligue des champions après l'élimination de l' en barrages, Parisiens et Lyonnais ont hérité ce jeudi d'un tirage au sort à leur portée. Sorti en quarts de finale de la compétition lors des trois dernières éditions, le club parisien n'a certes pas pu éviter un cador du continent malgré sa présence dans le chapeau 1. Après le l'année dernière, c'est cette fois le Real Madrid de Cristiano Ronaldo et qui affrontera le champion de France.

Placée dans le chapeau 2, l'équipe merengue reprise en main par viendra concurrencer le PSG pour la première place du groupe A. Pour le reste, difficile de ne pas voir la formation de se qualifier de nouveau pour les huitièmes de finale. Habitué de la scène européenne, le Shakhtar Donetsk, devancé par le la saison dernière et actuel troisième de son championnat, ne doit pas représenter un grand danger pour les coéquipiers de , même s'il faudra se déplacer en .

Lyon face au bourreau de Monaco


Troisième adversaire du PSG, Malmö viendra rappeler de beaux souvenirs à , natif de la cité suédoise et premier club de l'ancien Milanais. L'émotion sera grande pour lui, mais le suspense devrait être aux abonnés absents tant l'écart est immense entre les deux écuries. Pour l'Olympique Lyonnais, tous les espoirs sont permis. Tombé dans le chapeau 3, le dernier dauphin du PSG s'est épargné un coup de chaud en héritant du groupe H avec le Zénith Saint-Pétersbourg, le FC Valence et La Gantoise et en évitant le groupe D (City, Juventus) ou le groupe F (Bayern, ).

Actuellement deuxièmes du championnat russe derrière le , les partenaires de donneront malgré tout du fil à retordre aux hommes de de part leur expérience et la qualité de leur groupe. Les Gones, qui rêvent de disputer les huitièmes de finale dans leur nouvelle enceinte, auront également pour mission de venger l'ASM, éliminée par l'écurie ché en barrages (3-1, 1-2). Enfin, les Belges de La Gantoise, titrés pour la première fois de leur histoire en 2014-2015, constituent une écurie abordable pour le septuple champion de France.
Article précédent C1 : le PSG et l'OL con... Article suivant Mercato, le journal des...