L'adaptation de Di Maria, sa vision du dernier mercato, son statut chez les Bleus... Matuidi est vraiment zen

est l'un des hommes forts au mais aussi en équipe de France. Le milieu continue de multiplier les efforts sur le terrain et, en prime, il est plus offensif que jamais. Selon RMC, l'international tricolore a évoqué plusieurs sujets d'actualité.

Blaise Matuidi

"El Angelito" a déjà trouvé sa place. Blaise Matuidi savoure vraiment le fait de pouvoir jouer dans la même équipe qu'. "C'est un joueur exceptionnel. Même à l'entraînement, c'est un joueur fabuleux. J'ai rarement vu des joueurs comme lui", a souligné l'ancien Stéphanois. En prime, l'Argentin est, d'après lui, quelqu'un qui s'entend avec tout le monde. "C'est quelqu'un de bien, de très gentil, très ouvert. On rigole bien avec lui, il s'est vraiment très bien intégré." Après avoir parlé de son nouveau coéquipier, Blaise Matuidi a ouvert une parenthèse consacrée au dernier mercato.

Le milieu de terrain a reconnu qu'il a eu "des sollicitations" mais qu'il n'a jamais songé sérieusement à clore le chapitre parisien. "Mon souhait a toujours été d'évoluer et de grandir au PSG parce que l'équipe qu'on a est taillée pour gagner de grandes compétitions. Je me sens bien dans ce club et cette ville, je suis Parisien donc je suis vraiment heureux d'évoluer au PSG." En dépit de son attachement au PSG, le gaucher a quand même laissé la porte entrouverte en vue des années à venir. "Dans la vie on ne sait pas de quoi demain sera fait."

Enfin, Blaise Matuidi a parlé de l'équipe de France. Visiblement, le footballeur âgé de 28 ans n'a pas envie d'être, à tout prix, le capitaine des Bleus même s'il est un maillon fort au sein de l'escouade de . "Non, ce serait faire offense à Hugo (Lloris) qui est vraiment un très bon capitaine. De l'extérieur, vous avez l'impression qu'il ne parle pas assez mais je peux vous dire que c'est tout le contraire. Il parle beaucoup dans le vestiaire, quand ça va bien mais aussi quand ça ne va pas." A ses yeux, le portier de est tout simplement "un exemple".
Article précédent PSG : ça ne s'arrange p... Article suivant Wigan : le président rê...