Mercato - L'attitude de Cavani remet-elle en cause son futur au PSG ?

Chaque hiver, on a maintenant le droit au feuilleton . A en croire le quotidien , l'avenir du goleador uruguayen au Paris Saint-Germain pourrait s'inscrire en pointillés en vue du mercato estival.

Edinson Cavani

Bis repetita pour "El Matador". En décembre 2014, Edinson Cavani et avaient franchi la ligne blanche. Plutôt que de reprendre le chemin de l'entraînement normalement après la trêve hivernale, les footballeurs uruguayens et argentins avaient zappé la reprise. Cela avait provoqué la colère des dirigeants parisiens et bien sûr de l'entraîneur . Il faut dire que personne ne s'attendait à ce que "El Matador" et "El Pocho" n'aient pas un comportement professionnel sur ce point. Ils avaient écopé d'une amende et d'une suspension de deux matches.

A la fin de l'année passée (2015), Edinson Cavani avait remis le couvert d'une autre manière. L'ancien joueur de était parti en vacances deux jours avant le reste de ses coéquipiers. Cette fois, Edinson Cavani ne s'était pas fait tirer les oreilles par Laurent Blanc et les décideurs du club de la capitale. Mais au , l'attitude du buteur, qui était blessé au mollet, avait fait grincer des dents même au sein du vestiaire alors qu'il restait un dernier match à disputer face à Caen (3-0). Ses partenaires auraient bien aimé "qu'El Matador" attende la fin de cette rencontre pour aller se ressourcer en Uruguay.

Vendredi dernier, l'entraîneur Laurent Blanc avait choisi de se passer des services d'Edinson Cavani lors du match face à (2-0). Alors qu'il aurait pu le faire entrer durant la seconde période, le Cévenol avait exclu cette option. En coulisses, la gâchette uruguayenne aurait plusieurs motifs d'insatisfaction (éloignement avec ses proches, le manque de reconnaissance à son égard, son positionnement sur le terrain...). La question est de savoir si tout cela pourrait l'inciter à réclamer un bon de sortie en vue du mercato estival. Une chose est sûre, Edinson Cavani traverse une tempête actuellement au Camp des Loges.
Article précédent Mercato, le journal des... Article suivant PSG : Zivkovic, un pari...