Le malaise Thiago Silva

Alors qu'en décembre dernier, le sélectionneur brésilien ouvrait la porte à un retour de dans l'effectif du , le défenseur central parisien n'a pas été appelé pour les deux rencontres contre l'Uruguay et le Paraguay. Une situation compliquée pour le capitaine du Saint-Germain, qui restera au Camp des Loges, aux côtés des rares joueurs non-internationaux du club de la capitale.

Thiago Silva en sélection du Brésil

Redevenu "O Monstro" depuis quelques semaines avec le PSG, Thiago Silva participe grandement à la saison pleine du club de la capitale. Seul hic actuellement pour le défenseur parisien, la sélection. Pourtant, l'entraîneur brésilien Dunga avait ouvert une brèche en décembre dernier, en déclarant que " Thiago Silva a une chance de revenir ". Pourtant, le constat est simple : le sélectionneur brésilien continue de l'ignorer.

Lui préférant des joueurs au poste de défenseur central comme , son remplaçant au PSG, ou , qui vient de prendre la direction de la Chine (et ancien joueur de !), on comprend que Thiago Silva ressente un malaise.

Une descente aux enfers progressive


Un malaise qui remonte au traumatisme de la 2014. Intronisé nouveau sélectionneur du Brésil en juillet après la compétition, Dunga fait un premier choix fort, celui de faire passer le brassard de capitaine de Thiago Silva à . Le défenseur parisien, blessé d'août à octobre 2014, ce qui l'empêche de jouer avec la Seleção, retrouve finalement sa place de titulaire face à la France en mars 2015, et dispute la Copa América aux côtés de dans l'axe de la défense.

Éliminé aux tirs aux buts en quarts de finale par le Paraguay, le Brésil sombre une deuxième fois d'affilée dans une grande compétition internationale. Ne pouvant pas punir son capitaine Neymar, qui est aussi la star de l'équipe, Dunga se tourne une nouvelle fois vers Thiago Silva, qui devient officiellement son souffre-douleur. C'est lors de ce que 1/4 que l'on aperçoit pour la dernière fois O Monstro disputer un match pour le Brésil.

Et maintenant ?


Déjà sélectionneur du Brésil entre 2006 et 2010, Dunga n'est pas novice en termes de choix controversés. En effet, il écarte à l'époque des joueurs aussi importants que ou , ce dernier ne participant pas à la Coupe du Monde 2010, malgré une saison plus que convaincante au . Dunga est aussi critiqué à ce moment-là pour la non-sélection des deux stars de que sont et Neymar, qui ne prendront pas non plus part à l'aventure sud-africaine, qui se solde par un échec pour le Brésil, éliminé en quarts de finale par les .

Une déception de plus pour le peuple brésilien. Et la chance de Thiago Silva réside peut-être là. En effet, il serait étonnant de voir Dunga changer d'avis et réintégrer le défenseur parisien à la sélection brésilienne. Mais malgré un bilan positif en début de mandat avec le Brésil (victoire de la Copa América en 2007, de la en 2009), Dunga a déjà grillé une cartouche avec le résultat de la Copa América 2015. Thiago Silva n'a plus qu'à espérer un changement de sélectionneur, qui pourrait avoir lieu en cas de nouvel échec à la Copa América 2016, pour regagner sa place de titulaire en équipe du Brésil et pourquoi pas participer à une dernière compétition internationale avec la Coupe du Monde 2018 en Russie.

Denis Ménétrier
Article précédent Barça : un nouveau cont... Article suivant Chelsea : Terry veut y ...