Michel, stop ou encore ?

Arrivé avec sa réputation d'ancien joueur du , , l'entraîneur de l'OM, ne dispose plus d'aucun crédit de la part des supporters olympiens et des médias. L'aventure du technicien espagnol en Provence pourrait s'arrêter l'été prochain.

Michel

C'est une certitude : Michel est de plus en plus contesté à . Incapable de faire progresser une équipe qui n'a pas gagné depuis six mois dans son Stade-Vélodrome, le technicien espagnol ne dispose plus d'aucun crédit désormais. Dimanche dernier encore, face à , ses choix tactiques ont encore surpris plus d'un observateur. Sifflé au moment de l'annonce des équipes avant la rencontre, Michel tangue mais s'accroche : " J'y croirai jusqu'au bout " a-t-il déclaré en conférence de presse dimanche soir. Pourtant, son avenir à l'OM s'annonce très incertain.

Même son vestiaire commence à le lâcher. Pendant la rencontre face à dimanche, s'est étonné via des choix tactiques de son coach. Il l'a confirmé au micro de BeIn Sport aussitôt le coup de sifflet final. La Provence rapporte également que " Michel déconcerte en interne pas ses incessants changements de formule. Il semble, peut-être par la barrière de la langue, avoir du mal à mobiliser son effectif et à trouver les mots justes pour le relancer ". Plus que jamais, la poursuite de son travail à l'OM reste incertaine.

Arrivé fin août et étant sous contrat jusqu'en 2017, Michel semble à l'abri d'un limogeage sec avant la fin de la saison. Notamment parce que l'OM n'a pas les moyens financiers de le faire. Mais concernant l'intersaison, rien n'est moins sûr. Selon La Provence, les dirigeants marseillais qui préparent la prochaine saison côté joueurs, regardent également ce qui se passe du côté des entraîneurs. Notamment avec certains qu'ils avaient contacté au moment du départ de . Pour le quotidien régional, seule une remontée significative au classement et une victoire en pourrait sauver le technicien espagnol. Autant dire que la mission s'annonce impossible.....
Article précédent Ligue 1 : l'OL jubile ... Article suivant OM : Mandanda nie tout ...