La première apparition de Kanté, le retour de Payet, l'affaire Benzema... Deschamps n'a rien éludé

a justifié, lors d'une conférence de presse, la première convocation de N'Golo Kanté pour les matches amicaux contre les et la Russie. Le sélectionneur des Bleus a aussi évoqué le retour de et parlé de l'affaire .

Didier Deschamps

a émis le souhait de revenir en Bleu. Avez-vous tiré un trait sur lui ?

Je suis content pour Franck de le voir avec le sourire. Il a enchaîné deux matches de 90 minutes. Cela a excité beaucoup de monde. Ce n'est pas d'actualité. Il ne faut pas aller trop vite en besogne et se projeter.

Pourquoi avoir rappelé Dimitri Payet et non ?

C'est un choix difficile. Je reste dans la logique sportive par rapport à ce qu'il a réalisé avec son club. C'est normal qu'il revienne avec nous. Je n'ai pas eu de problème avec lui. Dimitri ne joue pas sa vie sur ces deux matches. Le footballeur m'intéresse avant tout. Depuis des mois, il joue régulièrement à gauche. J'apprécie sa polyvalence. Il aura du temps de jeu. L'absence de Ben Arfa ? Je ne remets pas en cause ses qualités, j'ai des choix à faire.

est retenu pour la première fois...

Il enchaîne les performances de haut niveau. Avant l'Euro, c'était important pour moi qu'il vienne avec nous, pour avoir plus d'informations pour la liste définitive. C'est un milieu complet. Il est bon à la récupération. Il a un gros volume physique et peut participer aux phases offensives.

"Benzema ? Je déciderais en tant voulu"



ne figure pas dans la liste. Pourquoi ?

Cela fait un mois qu'il n'a pas joué. Il n'a toujours pas repris. Je n'ai jamais pris des joueurs qui étaient blessés.

Au sujet de l'affaire Benzema-Valbuena, Noël Le Graët doit rencontrer les deux hommes. Qu'attendez-vous de cet entretien ?

Je parle directement de ça avec mon président. Je n'ai rien à ajouter sur ce sujet.

Mais avez-vous essayé de rapprocher les deux joueurs ?

C'est fatiguant de parler de ça ! Je choisirais. Chacun est libre d'avoir une opinion, un avis. Le président décide, moi ensuite. Mon envie, ce n'est pas le plus important. Je déciderais en tant voulu.

Le Premier ministre et le Ministre des sports se sont récemment exprimés sur cette affaire. Cela vous agace-t-il ?

Rien ne m'agace. Ils ont pris une position, j'en prends acte. Mais ils ont précisé que la décision appartenait au président et à moi. Chacun peut s'exprimer et donner son avis.

flambe avec le . Quel rôle peut-il avoir dans le groupe ?

J'ai confiance en lui. Je crois en son potentiel. Il est en concurrence au Bayern. Quand il joue, il est très performant. Il peut évoluer des deux côtés, avec de la percussion, du dribble, de la vitesse et une qualité de centre.

"Rien n'est définitif. Il y a une tendance"



Quel est votre sentiment sur ?

Qu'il n'y a pas d'urgence. Le plus important, c'est qu'il retrouve ses qualités. On verra. Je n'ai pas fait une croix sur lui, mais je n'ai pas la réponse.

Pourquoi avoir appelé Jérémy Mathieu ?

Il est déjà venu. Il n'est pas toujours titulaire avec le Barça, mais il joue beaucoup. Il est performant, avec une expérience du haut niveau.

Au poste de latéral droit, vous n'avez pas beaucoup de solutions ?

C'est un poste moins fourni que d'autres. Mathieu (Debuchy) a repris, Christophe (Jallet) a déjà joué avec nous. Je ne veux pas me projeter sur d'autres joueurs.

C'est la dernière liste avant l'Euro. Les absents doivent-ils s'inquiéter ?

Rien n'est définitif. Il y a une tendance. Je ne sais pas ce qui peut arriver. J'aurais une réflexion. La grande majorité des joueurs seront là, peut-être pas tous.
Article précédent Le Bayern a renversé la... Article suivant Bayern Munich : Ribéry ...