PSG : les exigences de Neymar étaient trop importantes

Selon les informations de L'Équipe, le avait coché plusieurs noms, dans l'optique du remplacement de , l'été passé. Le départ du Suédois était acté depuis le début de la saison, en interne, ses dirigeants jugeant qu'il n'était pas en mesure de faire gagner la au club parisien.



Le quotidien indique ainsi que constituait la priorité du propriétaire, l'émir Tamim Al-Thani. Bien que ait multiplié les rencontres avec le père de l'Argentin, l'attaquant n'a jamais envisagé de quitter le Barça, qu'il considère comme "le plus grand club au monde". La deuxième piste se nommait . Toutefois, "le refus du Real de s'en séparer et les doutes liés au poids des années l'ont éteinte", assure le journal.

Les Parisiens se sont donc tournés vers . De premiers contacts téléphoniques ont eu lieu. Le Brésilien pourrait être séduit par l'idée d'être dans un club où il serait "le patron, la tête de gondole". Il n'aurait plus à "partager les lauriers". La première rencontre entre , le père du joueur et Wagner Ribeiro, son agent, a eu lieu à São Paulo, en avril. L'agent a indiqué que "le feeling est bien passé" et a estimé "le transfert possible". Le père de Neymar a cru "au projet".

Ce dernier pense le PSG capable de sortir son fils "des tracas financiers dans lesquels il est empêtré". Al-Khelaïfi et Létang a rencontré "le clan Neymar" au complet à Ibiza, en mai. Ce dernier fait part de ses exigences, à savoir un salaire de 25 millions d'euros net par an, la mise à disposition d'un jet privé pour rejoindre la sélection, ou encore une chaîne d'hôtels à son nom. Pour autant, et malgré les rumeurs, le club parisien n'était pas disposé à offrir davantage que 15 millions d'euros par an.

S'il avait augmenté son offre, "Neymar serait aujourd'hui à Paris", est persuadé le média. Seulement, l'opération aurait "fait sortir Paris des clous du fair-play financier et l'aurait exposé à des sanctions de l'". Finalement, Neymar a opté pour rester au Barça. Le dossier a aussi été creusé, mais il n'était pas chaud pour rejoindre la et "ne faisait pas l'unanimité".

En dépit des différentes possibilités, aucune star planétaire n'a ainsi pris la place de Zlatan. Le début de saison paraît sérieusement s'en ressentir, et il faudra s'arracher pour conserver le titre de champion de France.
Article précédent PSG : Agüero prochaine ... Article suivant Ligue 1 : un litige ent...