FIFA : Blatter dédouane le Qatar

L'ancien président de la , , suspendu pour six ans par la fédération, s'est confié lors d'un entretien au journal Le Monde. Il a notamment évoqué l'attribution de la 2022 au Qatar.

Sepp Blatter

Interrogé par le journal français qui voulait savoir si le Qatar avait "acheté" sa Coupe du Monde Sepp Blatter répond en faveur de l'Emirat : "J'ai toujours dit que les Coupes du monde ne sont pas attribuées grâce à des cadeaux ou des invitations faits à droite et à gauche mais suite à une influence politique. Comme pour les JO, c'est celui qui avait le plus d'influence qui a gagné. Si c'était le sponsoring qui avait eu une influence, les Etats-Unis auraient dû gagner, avec leurs grandes entreprises et les contrats de télévision. Le Qatar n'aurait eu aucune chance" a-t-il déclaré.

Il confirme que la France a joué un rôle important sur cette attribution. Et notamment : "J'ai toujours espéré qu'on arriverait à amener la Coupe du monde 2018 en Russie et celle de 2022 aux Etats-Unis. On pouvait jouer cette carte diplomatique. Mais il faut bien dire, très amicalement, que Michel Platini, après la réunion qu'il a eue, à Paris, avec le président Sarkozy et l'émir actuel du Qatar [le 23 novembre 2010] m'a dit : "On m'a demandé de voter pour les intérêts français, et mon groupe ne va pas voter ce qu'on avait tacitement décidé de voter au comité exécutif [Comex]. "Cela ne m'a pas choqué. Pour l'attribution du Mondial 2010, il y avait eu la même chose. M. Chirac avait dit à Platini : " Tu ne vas pas voter pour l'Afrique du Sud, nous sommes très liés au Maroc. " Je savais que le Qatar allait gagner avant d'ouvrir l'enveloppe"a-t-il indiqué.
Article précédent CM 2018 : L'Ouganda ...


Commenter

Retrouvez les derniers commentaires postés sur notre site en cliquant simplement sur le nom "Top Mercato" ci-dessous ▼