Ben Arfa, Emery, Nkoulou... Les Flops du mercato estival en Ligue 1

En ce 1er janvier 2017, vous propose de revenir sur la première partie de saison en . Coup de projecteur sur ces recrues estivales qui devront montrer un autre visage lors de la seconde partie de saison.

Hatem Ben Arfa
 

Le mercato catastrophique du PSG


Troisième de Ligue 1 à la trêve à cinq points de la 1ère place occupée par l'OGN , le PSG n'a pas été aussi mal classé depuis longtemps et devra probablement batailler pour remporter le titre de champion de France cette saison. La faute sans doute à un recrutement catastrophique des dirigeants parisiens.
 
Arrivé cet été du FC Séville dans les bagages d' a déçu par ses performances et squatte régulièrement le banc des remplaçants. On parle même d'un potentiel départ en janvier.  fait également partie des déceptions de cette phase aller même si sa situation est différente. Un temps placardisé par son entraîneur, l'ancien Niçois n'a pas vraiment convaincu lors de ses rares titularisations.

Que dire alors de l'attaquant espagnol, Jesé, annoncé au départ comme un renfort de poids pour épauler . Le joueur pourrait être prêté en janvier pour retrouver du temps de jeu. Le PSG va tenter de rectifier le tir cet hiver avec les arrivées de et (en attendant d'autres éventuelles recrues).

Une copie à revoir pour l'OL, un casting mitigé pour l'OM


L'Olympique Lyonnais a également manqué son maigre casting estival. Arrivé libre, n'a pas vraiment convaincu. Trop inconstant et parfois carrément à côté de la plaque, l'ancien Marseillais va devoir montrer un autre visage en 2017. Pas mieux pour , débarqué cet été du Terek Grozny.

Si l'OM a réussi des jolis coups cet été, d'autres n'ont pas tenu leurs promesses à l'image de Tomas Hubocan, Hiroki Sakai, Zinédine Machach ou encore . Ce dernier devrait d'ailleurs quitter l'OM et faire l'objet d'un nouveau prêt de la part d'.

Les Verts et les Girondins ont encore du travail


Du côté de , Jérémy Toulalan était censé apporter toute son expérience aux Girondins mais le milieu de terrain n'a plus ses jambes de 20 ans et cela se voit sur le terrain. Jérémy Ménez a lui aussi déçu mais ses dirigeants comptent sur lui pour la seconde partie de saison.

Du côté stéphanois, n'a pas répondu aux attentes placées en lui. Recruté pour sa polyvalence, l'ancien Montpelliérain n'a été titularisé qu'à sept reprises pour le moment. Cela s'ajoute aux performances trop inconstantes d'Alexander Söderlund et d', recrutés lors du dernier mercato hivernal.

Ces nouveaux entraîneurs sous pression ou déjà virés


Difficile de ne pas placer Unai Emery dans la liste des Flops de la Ligue 1. Le technicien espagnol est arrivé pour apporter sa touche et faire franchir un palier au PSG mais son bilan comptable est moins bon que celui de la saison dernière à la même époque. On fera les comptes en mai prochain mais l'ancien coach du FC Séville est déjà passé tout près de la sortie en décembre.

Arrivé cet été sur le banc des Canaris, René Girard n'a jamais réussi à imposer son style et la mayonnaise n'a pas pris non plus avec le public nantais. La défaite contre à la Beaujoire fin novembre (6-0) aura été celle de trop. Son successeur, Sergio Conceiçao, a pris un meilleur départ mais le chemin vers le maintien est encore long. En Gironde, les saisons se suivent et se ressemblent pour Bordeaux. Jocelyn Gourvennec n'a pas encore réussi à redorer le blason des Marine et Blanc même si, à sa décharge, son effectif manque probablement de talent.

A LIRE : LES TOPS DU RECRUTEMENT EN LIGUE 1
Article précédent OM : aucune proposition... Article suivant PSG : il y aura d'autre...

► Le zap foot de la semaine !


Commenter

Retrouvez les derniers commentaires postés sur notre site en cliquant simplement sur le nom "Top Mercato" ci-dessous ▼