Metz : Serin a répondu à la polémique

, le président du , a dû intervenir pour éteindre la polémique née de ses propos après les sanctions infligées par la (LIRE ICI).

"Je suis choqué de lire et d'entendre depuis hier soir que j'ai souhaité comparer les événements qui se sont déroulés au Stade Saint-Symphorien le 3 décembre, qui n'ont eu pour conséquence qu'une blessure légère, à ceux, tragiques, qui ont ensanglanté le Bataclan et Paris en novembre 2015, a déclaré le dirigeant des Grenats dans un communiqué. A aucun moment, je n'ai pu avoir cette stupidité ou ce manque de recul malsain et indécent. Je n'ai pas comparé les faits eux-mêmes, qui sont clairement incomparables, j'ai comparé mon impuissance d'organisateur d'événement pour qu'il en découle le caractère injuste de la sanction. Cette polémique est donc totalement incompréhensible. Je suis personnellement touché par les intentions qui m'ont été à tort attribuées par des médias qui n'étaient pas présents à Metz hier, qui n'ont donc pas entendu la totalité de mes propos, qui n'en ont pas compris le sens et qui n'ont retenu qu'une seule chose parmi toutes celles qui ont été dites."
Article précédent OL : un point de chute ... Article suivant Lorient : un défi turc ...