Mercato - TM s'est entretenu avec le néo-Troyen Jonathan Tinhan

C'est l'un des transferts phares de ce début de mercato en . Meilleur buteur d'Amiens avec 8 réalisations en 18 matches, s'est engagé vendredi dernier pour deux ans et demi avec (LIRE ICI). Avant d'effectuer ses grands débuts contre l'AC vendredi, l'attaquant de 27 ans revient pour sur les conditions de sa venue dans l'Aube.

Jonathan Tinhan

Troyes a offert un beau cadeau à ses supporters. Sixième à trois points du leader Brest, et candidat parmi tant d'autres à la montée, le club aubois s'est attaché les services de Jonathan Tinhan. En fin de contrat en juin avec Amiens, l'attaquant de 27 ans a paraphé la semaine dernière un bail de deux ans et demi avec l'équipe de . "Les discussions avaient commencé juste avant les vacances. Les choses se sont accélérées en début de semaine, nous a confié l'ancien Montpelliérain. J'ai parlé avec d'autres clubs de Ligue 2, mais les contacts les plus concrets ont été avec Troyes. Cela s'est fait un peu dans la précipitation, car je pensais terminer la saison avec Amiens."

Auteur avec le promu picard de 8 buts en 18 matches, le natif d'Échirolles s'est dit "très heureux de commencer cette nouvelle aventure." "J'ai hâte de découvrir mon nouveau club et mes nouveaux coéquipiers", poursuit-il. Même s'il regrette de n'avoir pas pu prolonger le plaisir du côté du stade de la Licorne. "On n'a pas réussi à s'entendre sur une prolongation. On en a discuté à la fin du mois d'octobre, mais ce fut très bref. Quand on se sent bien dans un club, que tout fonctionne, on a envie de rester. Mais dans le football, on ne décide pas toujours de tout. Il fallait trouver une solution qui arrange tout le monde. Je suis donc parti cet hiver, pour que le club touche une indemnité."

Désireux de ne garder en tête que "les belles choses avec Amiens" - le retour en Ligue 2 et la première partie de saison réussie (7e) plus que ses statistiques - le champion de France 2012 avoue avoir "vécu là-bas une aventure humaine extraordinaire." Mais désormais, c'est avec Troyes qu'il doit viser l'élite. "Le club a de grosses ambitions et c'est pour ça que je suis venu. Ce sera difficile. Disons que Troyes a des armes qu'Amiens ne possède pas. J'espère vivre quelque chose de bien." Au point d'envisager une fin de carrière à l'Estac, lui qui a entamé une reconversion dans le web marketing ? "Pourquoi pas, si cela se passe bien. Je n'y pense pas encore. On verra. Aujourd'hui, j'ai envie de me stabiliser."
Article précédent Troyes : un prêt à Gren... Article suivant Diarra, Özil, Ntep... L...

► Le zap foot de la semaine !


Commenter

Retrouvez les derniers commentaires postés sur notre site en cliquant simplement sur le nom "Top Mercato" ci-dessous ▼