OL, Aulas : "On a vu des stadiers frapper nos joueurs"

, le président de l'Olympique Lyonnais, a fini par réagir aux débordements à . Auprès de , le dirigeant des Gones a indiqué avoir "vu des scènes incroyables, des choses très choquantes."

Jean-Michel Aulas

Le président rhodanien a fait savoir que l'équipe ne voulait pas reprendre après la première interruption. "Il y avait chez nous une grosse réticence des joueurs et de . J'ai essayé de les convaincre. Les joueurs étaient marqués." Avant de dénoncer le comportement de certains membres de la sécurité de Furiani : "Les images de la deuxième altercation montrent que celui qui en est à l'origine est le responsable de la sécurité qui s'était engagé à contenir les incidents. Lopes a été frappé, Gorgelin aussi, ainsi que Mateta. On a vu des stadiers frapper nos joueurs ! Nous sommes rentrés au vestiaire et il n'a plus été question de continuer à jouer. Le procureur de Bastia, que j'avais fait venir, a pris nos plaintes pour coups et blessures."
Article précédent Bastia : le club s'est ... Article suivant Une sale image pour le ...