Bastia-OL : Simeoni se range du côté de la LFP

Interrogé par L'Équipe, , président du conseil exécutif de Corse, a condamné les incidents survenus dimanche, dans l'enceinte de Furiani.

"Il y a un sentiment de gâchis total, d'amertume, de colère. On a vu des scènes complètement inadmissibles. Il y a une saturation et un rejet de ça de la part de toute la société. (...) Il faut que s'organise une réflexion collective portée par des gens qui ne peuvent être suspectés ni d'intentions politiques ni d'intentions économiques par rapport à la reprise du club et qui accompagneront les évolutions à venir en rappelant ce qu'est ce club", a-t-il déclaré. Le SC ne devrait pas rejouer dans son stade d'ici un moment : "Je n'ai pas envie qu'on se demande à chaque match de Bastia, à domicile comme à l'extérieur, si un jeune ne va pas finir sur le tapis. Le foot ne peut pas être ça. Il faut remettre tout cela à plat."
Article précédent Bastia-OL : un supporte... Article suivant Bastia : les dirigeants...