Mercato - La montée en Ligue 1, son avenir avec Strasbourg... Dimitri Liénard s'est confié à TM

Encore très ému au lendemain de la montée en de , Dimitri Liénard est revenu en exclusivité pour sur la victoire contre (2-1) qui marque le retour au premier plan du club alsacien. En fin de contrat, le milieu offensif gauche veut découvrir l'élite et en profite pour envoyer un message fort à sa direction.

Dimitri Liénard

Dimitri, Strasbourg est de retour en Ligue 1. Dans quel état d'esprit êtes-vous ?

J'ai encore du mal à réaliser. C'est comme dans un rêve. On va savourer ce week-end avec les supporters. Être champions pour notre première saison en , c'est incroyable ! La plupart des joueurs découvraient le monde professionnel. On a réalisé un sacré exploit. Il faut féliciter . Le coach sait s'y prendre pour monter avec ses équipes (comme avec le Gazélec , ndlr). On sait ce que le club a vécu, il n'avait rien à faire en Ligue 2. Je suis heureux pour tout le peuple strasbourgeois.

Il y a six ans, le club déposait le bilan. En 2013, il évoluait encore en National...

C'est à mon image. Je viens du monde amateur, j'ai gravi les échelons un à un. , cela fait dix ans qu'il est en Ligue 2. Si on en est là, c'est aussi grâce au public. Deux heures avant le match, le kop était déjà plein. C'est énorme. Même en CFA 2, les supporters étaient toujours là. En National, ils étaient 13-14 000. À domicile, on a été intraitables. J'ai eu l'impression d'être dans mon jardin. On a eu une force supplémentaire, un douzième homme. J'espère maintenant qu'ils vont être indulgents. La Ligue 1, c'est autre chose. Il va falloir garder les pieds sur terre. Contre le PSG ou l'OM, tu sais que tu vas souffrir. On profite, mais il ne faut pas s'enflammer. Il faudra bosser dur pour que le club garde sa place.

"Je suis attaché au club, mais il y aura des conditions"


On imagine votre envie de découvrir la Ligue 1 avec Strasbourg...

Oui, je veux continuer ici. Ce que je vis, c'est magique. Il y a encore cinq ans, je travaillais comme tout le monde. On va voir ça avec mon agent. J'ai grandement contribué à ce que le Racing retrouve l'élite. Ce serait une déception de ne pas vivre ça. Je ne suis pas très loin de ma famille. Le public m'aime, je me sens chez moi en Alsace. J'étais blessé en début de saison et je suis devenu un titulaire indiscutable. J'ai la confiance des dirigeants et du staff. Mais dans le football, il se passe parfois des choses...

A quel moment allez-vous être fixé sur votre avenir ?

Il y aura des négociations avec le président en début de semaine prochaine. Mon agent a sur la table pas mal de propositions et de contacts. On va discuter. Je suis lucide. J'ai bientôt 30 ans, je ne vais pas signer à Saint-Étienne ou à Lyon. Mon but, c'est de prolonger à Strasbourg, de découvrir la Ligue 1. Je pense que ce sera le premier et le dernier gros contrat de ma carrière. Je ne veux pas faire n'importe quoi. Je suis attaché au club, mais il y aura des conditions.
Article précédent OL : Lacazette reparle ... Article suivant Monaco : Jardim veut si...