Suède-France, Mbappé, Griezmann...les derniers mots de Deschamps

A quatre jours d'un rendez-vous capital pour la qualification pour le vendredi soir (20h45) en , était en conférence de presse ce lundi à Clairefontaine.



Le sélectionneur tricolore a d'abord tenu à dédramatiser l'enjeu de cette rencontre à Solna. "Ce n'est pas une finale, il restera des matchs derrière. Il est important, il l'est encore plus pour les Suédois. Il ne sera en aucun cas décisif. Prendre trois points serait l'idéal", a confié le coach des Bleus avant de revenir sur le match aller remporté dans la douleur par la France (2-1). "Ça avait été un match compliqué face à une équipe bien organisée. On avait fait une bonne entame, en mettant de la vitesse, de la percussion. Après, ça avait plus difficile ensuite, ils avaient ouvert le score. On avait bien réagi en mettant ses deux buts. Cette équipe a de la qualité technique, du répondant athlétique, une bonne organisation. Je m'attends au même type de match chez eux", a-t-il poursuivi.

Deschamps a ensuite répondu à une question concernant le potentiel offensif énorme de l'équipe de France. "Il y a beaucoup de joueurs avec beaucoup de qualités, avec des profils différents. Oui, il y a de la variété, un potentiel offensif intéressant. Après, la vérité c'est celle sur le terrain. Je ne pourrai pas tous les faire jouer", a expliqué le technicien français avant de dire un mot sur la condition physique de son groupe. "Je trouve les joueurs en très bonne condition (...) J'étais un peu dans l'expectative, c'est plutôt satisfaisait voire très satisfaisant. Je ne pense pas que la coupure ait changé quoi que ce soit".

Le sélectionneur national a ensuite évoqué le cas personnel de , qui prétend à une place de titulaire contre la Suède malgré une seconde partie de saison très intense sur le plan physique. "Si vous lui demandez, lui il est prêt, ça c'est sûr. Il est capable de débuter un match, il l'a déjà fait. C'est un jeune joueur mais ça ne l'a pas empêché en L1 et en C 1 de montrer qu'il était performant et décisif (...) Comme tous les jeunes de nos jours, ils ont envie de tout, tout de suite. Je ne vois pas ça d'un mauvais oeil, bien au contraire", a expliqué le coach des Bleus avant de dire un mot sur la situation personnelle d'. Il a pris sa décision (rester à l'Altético Madrid). A partir du moment où il l'a prise, le sujet est clos. C'est bien pour lui. Il ne manquait pas de sérénité, ce sont des éléments perturbateurs, a-t-il conclu.
Article précédent EdF, Deschamps : "Girou... Article suivant EdF : Deschamps prend à...


Commenter

Retrouvez les derniers commentaires postés sur notre site en cliquant simplement sur le nom "Top Mercato" ci-dessous ▼