Müller, le nouveau bombardier allemand

Comme lors de chaque , la Fédération internationale du football association () désignera le meilleur espoir. En lice, l'Allemand , le Ghanéen et le Mexicain . Tous éliminés de la compétition, ils ont pourtant apporté un vent d'air frais dans leurs sélections respectives. Si bien que les clubs commencent à leur faire les yeux doux... Focus ce vendredi sur l'Allemand Thomas Müller.



35eme minute de jeu entre l'Allemagne et l', le monde s'écroule pour Thomas Müller. En écopant d'un carton jaune pour une main peu évidente, le milieu offensif allemand du sait qu'il manquera la demi-finale de la Coupe du monde contre l'Espagne. Inconnu voilà un an, le joueur formé en Bavière a littéralement explosé cette année aussi bien en qu'en . A bientôt 21 ans (il les aura en septembre), le natif de Weilheim a monté les marches quatre à quatre.

Müller, la fulgurante ascension


Évoluant encore en troisième division allemande en 2008, ce dernier est devenu l'un des chouchous de , qui n'a pas hésité à le titulariser à de nombreuses reprises cette saison aussi bien en championnat (34 matchs, 13 buts) qu'en Ligue des champions (13 matches dont 12 en tant que titulaire pour 3 buts). Même l'ancienne gloire du football allemand, Lothar Matthaüs, s'est montrée dithyrambique à son égard, dans une interview accordée au site goal.com: "Il y a encore un an, il jouait en 3ème division Allemande. Aujourd'hui, il a été l'un des meilleurs joueurs Allemands, inscrivant des buts et réalisant des passes décisives. Ca démontre toute sa classe. Il fait peu de doute qu'il a un brillant avenir devant lui."

La suite, on la connaît. Müller est sélectionné par le 3 mars face à... l'Argentine. Au moment de croiser lors de la conférence de presse, "el Diez" s'emporte en voyant la frimousse du jeunot allemand en demandant ce que ce "ramasseur de balle" faisait là. Quatre mois plus tard, Müller a pris sa revanche en plantant deux buts à l'Albiceleste, portant son total lors du Mondial à quatre buts, et trois passes décisifs. Élément clé du 4-5-1 de Joachim Löw, ce Bavarois pure souche est voué à un avenir radieux.

Le Real et sur les rangs


Si bien que le "FC Hollywood" s'inquiète pour son avenir. Après un seul Mondial, toute l'Europe est à ses pieds. Ainsi, le et Chelsea songeraient à recruter la jeune perle allemande à coup de millions d'euros. Mais sa valeur a considérablement augmenté. Alors qu'il en coûtait à peine 10 millions l'an passé, sa cote est montée en flèche pour atteindre, au minimum, les 30 millions d'euros. Et selon les dires de Sportbild, le club bavarois pourrait lui offrir un contrat en or afin de le conserver encore quelques années à l'Allianz Arena.

Titulaire indiscutable des champions 2009/2010, Müller pourrait réaliser une saison quasi-parfaite en glanant, en plus du doublé Bundesliga-, le trophée individuel de meilleur joueur de la FIFA. Avec quatre buts et trois passes décisives, il ne fait guère de doutes qu'il sera le mieux placé pour rafler cette récompense. Qu'on se le dise, le nouveau Bombardier allemand est en marche... !
Article précédent Man Utd : 30 millions p... Article suivant Bayern Munich : Schwein...