Mercato - Le début de saison de Quevilly, son adaptation, le départ de Lorient... Marvin Gakpa s'est exprimé pour TM

Promu en , Quevilly-Rouen n'a pas encore goûté à la victoire. Avant la rencontre de vendredi face à l'AS -Lorraine, est revenu pour sur le début de saison délicat du club normand. Arrivé cet été en provenance de Lorient, un départ de Bretagne qu'il a encore du mal à digérer, l'attaquant de 23 ans a aussi dressé un bilan de ses premières semaines avec QRM.

Marvin Gakpa

Marvin, le début de saison de Quevilly-Rouen est difficile avec seulement deux points pris en six matches.

C'est compliqué, mais on ne baisse pas les bras. Il ne faut pas douter. Je reste confiant. On imaginait que cela allait être difficile, mais peut-être pas autant. On a des regrets à Châteauroux (défaite 3-2), on a payé cash nos erreurs défensives. Il va falloir récupérer les points perdus lors des prochains matches, dès vendredi contre Nancy. Ce mauvais début de saison doit nous faire réagir au plus vite.

Que vous manque-t-il pour gagner ?

De la rigueur. Le groupe manque d'expérience. On n'est pas au niveau de la Ligue 2. Il faut être plus réaliste. On ne peut pas se contenter de dominer. Le contenu de nos matches est bon. On a de bons joueurs, mais on n'y arrive pas collectivement.

"Je méritais d'avoir ma chance à Lorient"


Votre stade est en travaux et vous devez jouer au Mans. Est-ce que cela perturbe le groupe ?

Un peu oui. On a hâte de retrouver notre stade début octobre. Cela ne nous aide pas, mais ce n'est pas une excuse. On ne veut pas se cacher derrière ça.

Comment se passent vos débuts ?

Très bien. Je me suis bien adapté au groupe. Je suis quelqu'un de solitaire, mais je m'entends bien avec tout le monde. Sur le terrain, je peux faire mieux, même si les prestations de l'équipe ne m'aident pas à sortir du lot.

Votre départ de Lorient était-il devenu inévitable ?

Oui. m'a fait comprendre qu'il ne comptait pas sur moi. Cela ne servait à rien de rester. Je voulais continuer. J'avais de bonnes affinités avec certains joueurs. Je me sentais bien au club. C'est comme ça. Je ne suis pas déçu, mais je méritais d'avoir ma chance. Du coup, je devais partir définitivement. Être prêté, c'est bien (à l'AC la saison dernière, ndlr) mais appartenir à un club, c'est mieux. Clermont me voulait, mais les discussions étaient déjà avancées avec le coach Emmanuel Da Costa et c'est pour ça que j'ai choisi Quevilly.
Article précédent Ligue 2 : Brest s'impos... Article suivant AC Ajaccio : Silva s'en...


Commenter

Retrouvez les derniers commentaires postés sur notre site en cliquant simplement sur le nom "Top Mercato" ci-dessous ▼