ASSE : Zouma et Ghoulam ont perdu devant la justice

Le quotidien régional Le Progrès annonce que et ont été déboutés ce lundi par le conseil des prud'hommes de .

Les deux anciens défenseurs de l'ASSE demandaient la requalification de leurs CDD en CDI. Par ailleurs, le Français et l'Algérien réclamaient 2,8 millions d'euros d'indemnités à la suite de la rupture de leurs contrats (1,70 pour Zouma, 1,13 pour Ghoulam). Au contraire, ils ont été condamnés à verser au club forézien 3 000 euros chacun pour "procédure abusive et dilatoire."
Article précédent Fekir, Meunier, Mitrogl... Article suivant ASSE : Cabella commente...