Exclu : Pablo Zabaleta, "des offres concrètes de clubs français"

Le latéral droit argentin de se dit très intéressé par un possible transfert en . Champion olympique avec aux Jeux de Pékin en 2008, l'ancien joueur de l'Espanyol de Barcelone livre en exclusivité à Topmercato ses impressions et ses objectifs pour la saison à venir.

, comment vous sentez-vous en cette deuxième semaine de stage avec les Citizens ?

Très bien, merci. J'ai eu un début d'été un peu compliqué du fait de ma non-sélection pour le Mondial, mais la vie continue. Il faut envisager la saison à venir et se préparer au mieux. D'un point de vue physique, je me sens vraiment en forme. J'ai passé quasiment tout l'été à travailler en avec un préparateur physique qui m'a permis de me renforcer musculairement. J'ai eu quelques faiblesses l'an passé, avec mes chevilles et mon épaule qui m'ont posé beaucoup de problèmes. Mais aujourd'hui je me sens super bien, prêt à faire une très grande saison.

Justement votre équipe recrute à tour de bras des grands noms (Silva, Touré, Boateng), la concurrence à votre poste sera rude. Comment envisagez-vous la saison à venir ?

J'ai un temps de jeu assez conséquent pour les quelques rencontres de pré-saison que l'on a déjà jouées. J'espère gagner ma place dans l'effectif et jouer le plus possible même si la concurrence est rude et que le coach m'a beaucoup testé au poste de milieu de terrain défensif. Je travaille aux entraînements, je me donne à fond. La décision ne m'appartient pas mais je veux jouer. Après si ce n'est pas le cas...

Vous seriez capable de quitter le club ? Si oui, avez-vous des pistes ?

Vous savez dans le football tout est possible. Je m'entends très bien avec le coach, le staff et la direction du club sont vraiment formidables. J'ai resigné jusqu'en 2015 et je suis heureux en Angleterre. Mais je veux jouer parce que je vis pour le football. Je n'ai pas peur de la concurrence mais tout peut arriver. Vous savez, lorsque j'étais à l'Espanyol de Barcelone, je ne pensais pas quitter le club aussi vite. Mais je sais que si je dois partir de City, des clubs seront à l'affût. D'ailleurs le club a refusé quatre offres concrètes il y a quelques semaines. Dont deux parvenant de clubs français...

De quels clubs s'agissait-il ?

Le club de Lucho (ndlr : l'OM) et le club de " El Chelito " Delgado (ndlr : l')! (rires) a depuis recruté un latéral droit, non ? (ndlr : venu d' Pampelune). Ils ont fait une offre au club afin de me recruter, mais la direction a refusé toutes les offres me concernant. Mais je ne suis pas contre, bien au contraire, de venir jouer en France si mon temps de jeu à City fond comme neige au soleil. Lucho, qui est un ami, me parle souvent du club et m'en dit le plus grand bien. L'ambiance à l'air géniale et les supporters sont de vrais " aficionados ", comme en Argentine.

En parlant d'Argentine, vous venez justement d'être rappelé par pour le prochain match face à l'Irlande. Comment vivez-vous se retour après plusieurs mois d'absence en sélection ?

C'est génial ! Je suis vraiment super content de retrouver l'équipe nationale. Après c'est un match amical, je dois tout faire pour devenir un choix permanent du coach et m'installer dans l'équipe. A moi de faire des efforts mais je peux vous assurer que la motivation est bien là ! Vous savez pour un argentin, jouer pour sa sélection est vraiment un rêve. Mes souvenirs en équipes de jeunes sont gravés dans ma mémoire. Porter le maillot de son pays, il n'y a pas mieux pour un footballeur ! (rires)

Propos recueillis par Michaël Da Costa à New York.
Article précédent TdC, OM - PSG : les réa... Article suivant OM : une longue absence...