Michaël Chrétien : "S'appuyer sur Vahirua"

A l'orée de sa neuvième saison à l'AS Nancy-Lorraine, Michaël Chrétien se montre confiant sur le potentiel de son équipe et ne tarit pas d'éloges sur son nouveau coéquipier . A titre individuel, le latéral international marocain espère être enfin épargné par les pépins physiques.

A moins de deux semaines de la reprise de la , comment jugez-vous votre préparation physique ?

Nous avons été prévenus par les coachs que ce ne serait pas une partie de plaisir. Nous nous sommes préparés mentalement en conséquence. Dans l'ensemble, c'est une bonne préparation. Elle a été bien gérée. Elle est difficile, mais nous avons tous serrés les dents et nous avons tenu. Je suis content d'avoir fait une préparation complète, ce qui n'était pas le cas ces deux dernières saisons. J'espère maintenant enchaîner les matchs sans blessure.

Comment abordez-vous cette nouvelle saison ?

Je suis confiant. On a un bon groupe. L'ambiance est bonne. Nous avons bien travaillé. Il y a des choses intéressantes. Tous les joueurs qui venaient de l'an dernier ont désormais une saison parmi l'élite dans les jambes. Il savent à quoi s'attendre. Nous avons une bonne recrue avec Marama Vahirua. Nous avons certes perdu à l'inverse , mais nous avons les moyens de faire quelque chose de bien cette année. Nous sommes ambitieux. Maintenant, le début de saison est important. Ce serait vraiment bien aussi d'aller loin dans une coupe ou de jouer la première partie de tableau. C'est forcément plus plaisant que de jouer le maintien ou le ventre mou.

Comment le vestiaire a justement vécu le départ d'Issiar Dia ?

Nous sommes vraiment tous contents pour lui. Il le mérite. Après, c'est certain que c'est un manque indéniable pour nous. C'est un joueur de qualité, qui nous a régulièrement enlevé une épine du pied. Il apportait aussi de la bonne humeur en dehors du terrain. Il était important dans la vie du groupe. Il a le niveau pour évoluer au-dessus, et c'est donc logique qu'il rejoigne un club comme Fenerbahce.

Les dirigeants ont fait des efforts pour faciliter le départ d'Issiar Dia. Auriez-vous aimé avoir le même traitement de faveur en 2008 lors de l'intérêt du pour vous ?

Je ne me dis pas du tout ça. Le marché est cette année beaucoup plus compliqué. Le club avait aussi besoin d'argent. C'est compréhensible. Et puis, c'était impossible qu'il retienne Issiar. Il voulait vraiment voir autre chose. Pour ma part, il y avait effectivement une possibilité en 2008 avec le FC Séville. Je le reconnais. J'étais partant à 200%. D'autres clubs sont venus aussi aux nouvelles, mais ce n'était pas du même niveau. Quand la piste andalouse est tombée à l'eau, cela a remis beaucoup de choses en cause. Nancy m'a aussi proposé un très beau contrat. Je ne suis pas certain que les dirigeants pourraient le faire à nouveau aujourd'hui. J'en avais tenu compte à l'époque. On avait aussi imaginé un départ l'été suivant. Seulement, j'ai connu des blessures à répétition et les clubs ne se sont pas bousculés au portillon.

Avez-reporté vos espoirs sur un transfert à l'été prochain ?

Je me concentre surtout sur mes prestations. La chose la plus importante est de jouer et d'être régulier. Je veux faire ma saison, et si possible une bonne. Il me reste deux ans de contrat. Forcément, il faudra trouver une solution à un moment donné. On sait aussi que les performances collectives rejaillissent sur le niveau individuel.

Que va vous apporter sur le terrain Marama Vahirua ?

Il va déjà nous apporter sa qualité technique. Il est capable de garder le ballon, d'avoir des éclairs de génie, des coups de magie. C'est un vrai bon joueur. Il a une excellente vision du jeu. Il l'a démontré lors des matchs amicaux. Il est complet. Il est aussi bon devant le but où il est très adroit que pour délivrer la dernière passe. C'est un joueur sur lequel on va s'appuyer cette saison.

Que vous inspire le fait de commencer votre saison à Lens ?

C'est une équipe qui nous ressemble. Elle a d'ailleurs terminé l'an dernier juste devant nous à la onzième place. J'ai regardé leurs matchs amicaux, ils ont l'air solides. Gagner ce premier match serait idéal pour la confiance. C'est un match à l'extérieur où nous étions particulièrement solides. Il faudrait garder nos bonnes habitudes.
Article précédent AS Nancy : l'intérêt po... Article suivant Lens-Nancy : les réacti...