Le feuilleton Rémy enfin clos ?

Courtisé depuis l'ouverture du mercato estival, n'a toujours pas trouvé chaussure à son pied. Pourtant, les pistes ne manquent pas pour le joueur qui, ce lundi, s'est rendu à Clairefontaine pour préparer le match amical de l'équipe de France face à la Norvège, le 11 août prochain.

Loïc Rémy est plus que jamais proche de la sortie

Stade du Ray samedi dernier. Méconnaissable, Loïc Rémy erre comme une âme en peine sur le terrain azuréen et c'est tout Nice qui patauge. Incapable de faire la différence face à (0-0), le joueur de 23 ans, pour sa dernière rencontre à domicile vraisemblablement, n'aura pas laissé un souvenir impérissable à ses supporteurs. Il faut dire que Rémy, dont le contrat se termine en 2012, a la tête ailleurs. Pisté par West Ham, , Rennes et, depuis peu, , le futur ex attaquant du Gym ne sait plus où donner de la tête. Autorisé à visiter les installations de Stoke City cette semaine, l'ancien Lyonnais ne serait pas intéressé par ce club, qui propose pourtant plus de 11 millions d'euros.

Si West Ham semblait tenir la corde avec une offre de 15 millions d'euros, Rémy serait tenté par une escapade du côté de White Hart Lane et de Tottenham. Ainsi le quotidien indique que l'assistant d ', Joe Jordan, était présent dans le stade niçois et s'est même entretenu avec le joueur à l'issue de la rencontre, comme l'affirme le joueur lui-même: "J'ai discuté avec eux après le match. (...) Après je ne sais pas ce qui va se passer." Redknapp, qui possède pourtant une attaque pléthorique avec Defoe, Crouch - annoncé en partance pour - Pavlyuchenko ou encore Keane, souhaiterait quand même renforcer ce secteur en vue du tour de barrages de la , face aux Suisses des Young Boys de Berne.

Si Loïc Rémy s'estime être trop cher, et donc plus difficile à vendre, le président de l', , n'en démord pas dans le quotidien sportif: "Ses propos ne m'émeuvent guère. On a fixé un prix (15 millions d'euros, ndlr). C'est ça ou il lui reste deux ans de contrat." Dès lors les Hotspur devront débourser un peu plus de 14 millions d'euros pour s'attacher les service de l'international français (1 sélection). Une somme nécessaire pour le club azuréen qui a environ 9 millions d'euros de dette à éponger. Si devrait également plier bagages vers pour la modique somme de 3,5 millions d'euros, le transfert de Rémy permettrait de renflouer considérablement des caisses niçoises vides. De son côté, Rémy pourrait enfin se reconcentrer sur son football, et peut-être, en fin de semaine, connaître, à 23 ans, l'identité de sa future équipe.
Article précédent Nice : L. Rémy privilég... Article suivant Bordeaux : un coup de b...