Ligue 1, Chapron : "Un réflexe idiot, mais humain"

est revenu sur le geste qui lui a valu six mois de suspension ferme. L'ancien arbitre estime avoir fait une erreur aux répercussions énorme sur sa vie.

Ligue 1

"Je suis lancé à pleine vitesse et là, je sens une poussée qui me semble violente. Je tombe, je roule sur moi... Quand je me relève, je vois un genou arriver vers ma figure. Quand je le vois arriver, j'ai la sensation d'être poussé violemment, j'ai mal et j'ai peur. Je me dis 'merde ma jambe. J'ai un réflexe, qu'on pourrait dire stupide, mais j'ai un réflexe humain. Je fais complètement abstraction de mon rôle. J'en sors le temps d'une fraction de seconde et quand je m'en rends compte, c'est trop tard, le mal est fait. Je m'en rends compte tout de suite, dans la seconde d'après je me dis 'qu'est-ce que j'ai fait ?'. Et après je lui mets un carton jaune, je suis incohérent. Si je me sentais menacé, c'est un carton rouge. Mais là, je suis dans un entre deux, je flotte, je ne sais pas trop où je suis. À ce moment-là, je perds ma lucidité", a-t-il expliqué au micro de +.

Et de poursuivre : "Je suis conscient d'avoir fait une énorme erreur. Je ne mesure pas encore les conséquences mais je sais qu'elles vont être dramatiques pour ma carrière, enfin ce qu'on va retenir de ma carrière... Dans cinq ans, vraisemblablement, on m'en reparlera. J'aurais fait 1500 matchs dans ma carrière mais on ne me parlera que de cette action-là. Une fraction de seconde, un réflexe idiot, mais humain, que tu portes comme une croix." Il regrette que ses dirigeants ne lui aient pas permis de terminer en Normandie : "Je leur ai demandé une chose, c'est de pouvoir terminer ma carrière à Caen. Parce que je suis originaire de la région et que dans ce stade, j'ai des fantômes d'amis que j'ai perdus et qui étaient des supporters du Stade Malherbe de Caen. Et j'ai des personnes qui m'ont aidé dans l'arbitrage que je voulais remercier, inviter à l'occasion de ce match. Et donc quand j'ai pris conscience que ce ne serait pas possible, ça a été un déchirement fort. On ne m'a pas enlevé ma fin de carrière, on m'a enlevé autre chose, de plus intime."

Tony Chapron a notamment arbitré 217 rencontres de , durant sa carrière.
Article précédent Nantes : Rongier commen... Article suivant Nantes : Kita ouvre gra...

Commenter

Retrouvez les derniers commentaires postés sur notre site en cliquant simplement sur le nom "Top Mercato" ci-dessous ▼