Strasbourg, Laurey : "Je n'ai aucune raison de pleurer..."

n'était pas totalement satisfait, après le succès obtenu par son équipe à (2-0).

"Je n'ai aucune raison de pleurer donc je vais sourire. On n'avait pas forcément prévu qu'il y ait un fait de jeu en notre faveur. Quand on travaille la semaine, c'est pour jouer à 11 contre 11, a-t-il déclaré face à la presse. On sait qu'à 11 contre 11, on aurait été plus en difficulté. On a profité de ce fait de jeu, c'est une bonne chose pour nous. Après, on est content, sans plus, on est heureux d'avoir pris trois points car ce sont trois points qui ne seront pas à aller chercher en fin de saison. Mais on sait qu'on a encore beaucoup de travail."

"Cela aurait été ballot de tout mettre en l'air"


Il trouve à redire sur le contenu du match : "J'avais bien aimé les 45 premières minutes et j'ai détesté les quatre minutes de temps additionnel car on a commis quelques erreurs en quatre minutes qui ont failli nous coûter cher. Cela aurait été ballot de tout mettre en l'air. Ça nous prouve qu'il y a encore du boulot, notamment dans la rigueur défensive, dans la lecture du jeu, mais je trouve qu'avec le ballon, on a cherché à faire des choses intéressantes en prenant le temps d'écarter au maximum cette équipe bordelaise et en essayant de la perforer après."
Article précédent Ligue 1 : Strasbourg a ... Article suivant Payet, Diony, Jovetic.....