Sa venue à Monaco, son style de jeu, Strasbourg... Les premiers mots de Henry

Désigné nouvel entraîneur de l' (en savoir plus), a tenu ce mercredi sa première conférence de presse. Les raisons de sa venue, la mauvaise passe du club de la Principauté, le premier match à ... Le successeur de n'a éludé aucun sujet.

Thierry Henry

SES PREMIERS MOTS


"Je veux remercier le président, le vice-président, le directeur sportif de m'offrir cette opportunité de revenir à la maison. Je remercie la Fédération belge de m'avoir libéré, de m'avoir donné l'opportunité de m'épanouir avec un coach et un staff extraordinaires. Je suis content d'être là. Tout a commencé ici. Avoir l'opportunité de revenir, c'est extraordinaire. C'est là où j'ai commencé. Débuter ici, c'est un rêve qui devient réalité. C'était une évidence. C'est le choix du coeur."

LA MAUVAISE PASSE DU CLUB


"Il faut penser à Strasbourg. Le moral n'est pas au plus haut. Je préfère penser au présent. La situation n'est pas facile. Il faut trouver un équilibre, sécuriser les joueurs. Il faut retrouver de la joie, éviter des buts. La moitié de l'équipe n'est pas là. Je n'ai pas vu tous les joueurs. On a besoin de sécurité et d'équilibre, avec intelligence."

SES MODÈLES D'INSPIRATION


"J'ai beaucoup appris de différents entraîneurs. Wenger m'a appris ce qu'était de devenir un grand professionnel. Vous apprenez des gens. Il faut aussi imposer sa patte. Arsène, c'est la référence. Il m'a appris comment on jouait. On peut discuter de jeu pendant des heures. Beaucoup de personnes m'ont inspiré en France, comme Suaudeau et Denoueix. J'admire le style du FC , à une touche de balle. Guardiola est aussi une référence."

SON STYLE DE JEU


"Je ne vais pas changer. Il faut prendre du plaisir. Mais aussi cravacher et travailler dur. Il y aura du dialogue. J'aime rigoler. Il y aura beaucoup d'intensité. J'espère que cela ne prendra pas trop de temps."

SON RETOUR EN FRANCE


"Ce n'est pas un problème. J'ai fait le deuil de ma carrière en tant que joueur. J'ai mis tout ça derrière. Je suis là comme coach."
Article précédent Monaco : Tielemans réag... Article suivant Monaco : Vasilyev ne me...