PSG : les clubs étrangers sont avantagés, pas Paris, explique Caïazzo

Bernard Caïazzo, président de l'ASSE, a pris la défense du face aux attaques de ou du . Il a attiré l'attention sur les charges beaucoup plus importantes payées par les clubs français.

Bernard CAiazzo

"Il y a les riches et les pauvres. Les riches favorisent les pauvres. On ne peut pas empêcher un club, à un moment donné, qui met des moyens, de pouvoir gagner des trophées. Je vais vous donner un exemple assez frappant, a-t-il expliqué au micro de . Est-ce que vous savez combien, le Paris Saint-Germain paie de charges patronales à l'État français, de plus que Barcelone ou le Bayern de Munich ? C'est 100 millions d'euros par an, sur deux ans, ça fait 200 millions d'euros. 200 millions d'euros ça vous fait penser à quoi ? Ça vous fait penser à . Ça veut dire que lorsqu'on dit que le Paris Saint-Germain est avantagé, l'état du , etc. Il faut expliquer comment il est avantagé en payant 100 millions d'euros de plus que les autres n'ont pas à payer. On se rend bien compte que les arguments consistant à dire que le Qatar a mis 900 millions d'euros très vite, oui, il a mis 900 millions d'euros mais qui paye en France les hôpitaux, les écoles, etc. que le Real, le Barça, le Bayern ne paient pas."
Article précédent PSG : Di Meco n'est pas... Article suivant PSG : Blanc donne son a...