OM, Dib : "C'est à la fin du bal qu'on paye les musiciens"

regrette le début de saison réalisé par l'OM. Il pense toutefois qu'il reste du temps à pour renverser la vapeur.

Stade Vélodrome

"Les performances individuelles ne sont plus les mêmes. On sent qu'ils ne sont pas à 100 %, que ce soit Rami, Mandanda ou d'autres. Mitroglou marquait dans ses autres clubs. Mais ici, il manque de confiance. Tout le monde le siffle, c'est dur pour lui. Ce n'est pas facile lorsqu'un attaquant doute. On voit qu'il n'y arrive plus. Quant à Germain, il ne peut pas jouer seul en pointe. Il a toujours évolué avec quelqu'un à côté de lui. C'est un très bon joueur, mais il faut l'épauler. Beaucoup sont en dessous. Et Thauvin ne peut pas tout faire", a-t-il estimé dans les colonnes de La Provence.

Et d'ajouter : "L'OM manque d'explosivité devant. L'équipe ne tourne pas comme il faudrait. Il manque de l'oxygène pour renverser les situations. Il ne faut toutefois pas oublier que c'est à la fin du bal qu'on paye les musiciens. Rien n'est perdu. L'entraîneur fait ce qu'il peut. Mais après ce sont les joueurs qui sont sur le terrain..."
Article précédent OM : la boutique du clu... Article suivant OM : un latéral d'Arsen...