Mercato - La course à la montée, sa prolongation, son avenir à Troyes... Jimmy Giraudon se confie pour TM

Septième de à six points de la cinquième place synonyme de play-offs, reste en lice pour un retour dans l'élite malgré des résultats en dents de scie. En exclusivité pour , (27 ans) a accepté de s'exprimer sur la lutte pour la montée avant la réception du Havre, vendredi. Le capitaine de l'ESTAC revient également sur la prolongation de son contrat et son avenir dans l'Aube.

Jimmy Giraudon

Jimmy, quel est l'état d'esprit du groupe dans cette dernière ligne droite ?

On est déçu de ne pas avoir gagné à (1-1), mais la saison est encore longue. On peut encore accrocher les play-offs. Cela se jouera lors des derniers matches. On reste confiants. On est une équipe expérimentée et solide.

Malgré des résultats en demi-teinte, Troyes reste en course pour la montée...

Oui, nous manquons de régularité, mais le classement est serré. On sait que l'on se retrouvera en bonne position si on enchaîne trois ou quatre victoires. Ce sera compliqué pour les trois premières places, mais tout est possible derrière. On garde espoir, même si c'est dur. Un club qui termine cinquième peut monter, c'est ce qui fait le charme de la Ligue 2. Chaque match devient une finale.

"Mon ambition, c'est de jouer en "


Vous avez prolongé jusqu'en 2021. Êtes-vous heureux à Troyes ?

Oui, je me sens très bien. La décision de prolonger s'est prise facilement. On en parlait depuis un moment avec le club. Je n'ai pas hésité. C'est un club stable, familial et bien structuré. Je peux donner le maximum de mon potentiel.

Souhaitez-vous vous inscrire sur le long terme à l'ESTAC ?

Tout est possible. Mais prolonger pour rester éternellement ici, je ne peux pas le garantir. Je veux finir cette saison avec Troyes et on verra ce qui se présentera après. Mon ambition, c'est de jouer en Ligue 1. Si ce n'est pas avec Troyes, j'espère que cela se fera avec une autre équipe.

Existe-t-il des contacts avec certains clubs ?

Oui. Pour le moment, il n'y a rien de sérieux. Je ne voulais pas partir cet hiver. Aujourd'hui, je veux me concentrer sur cette fin de saison et permettre à Troyes de monter en Ligue 1.
Article précédent Ligue 2 : Metz vient à ... Article suivant Ligue 2 : Metz et Brest...