PSG : Di Meco explique ce qui était différent en 1993, à l'OM

a donné quelques conseils aux dirigeants parisiens, afin d'améliorer les résultats du club en .

Eric Di Meco

"Entre la défaite en finale en 1991 et la victoire de 1993, il y en a trois (des joueurs) qui sont encore sur le terrain. Mais sur les trois, il ne doit y en avoir que deux. Moi, je ne dois pas y être, a-t-il indiqué sur les ondes de . Je dois dégager en début de saison. Au , ils sont dix à avoir vécu la remontada. Ça veut dire que tu rentres sur le terrain pour jouer un match que tu as déjà gagné, et dans la tête, tu as des mecs qui pensent qu'ils peuvent être éliminés. Et là, le match n'est pas le même."

Les deux autres marseillais ayant vécu les deux finales sont et Abedi .
Article précédent Italie : Mancini compte... Article suivant OM : un gardien de Prem...