OM : le tribunal aurait annulé un huis clos partiel

Selon les informations de , le tribunal administratif de Paris a annulé le huis clos partiel du match OM-Metz (6-3), de février 2018. Il mettrait en cause l'impartialité de Sébastien Deneux, président de la commission de discipline.

Supporters de l'OM

D'après le journal, qui a eu accès au dossier, le juge a estimé que Deneux avait manqué de partialité, dans des propos tenus deux jours avant la décision de sanctionner le Stade Orange Vélodrome. Il avait alors évoqué les débordements et le grand n'importe quoi qui régnait dans les stades du , de l'OM, de l'ASSE et de . La commission avait ensuite ordonné la fermeture des tribunes réservées aux Fanatics, aux Yankee et au Commando Ultra 84.

Le procès, intenté par l'ANS (Association nationale des supporters), a donné raison aux supporters. La aurait fait appel de la décision.
Article précédent Nice : Hérelle est enco... Article suivant Ligue 1 : la LFP envisa...