Ligue 2 : Troyes et Sedan s'affirment, Grenoble se saborde

En attendant le choc des extrêmes entre le et le lundi prochain, neuf matches de se sont déroulés hier soir. Le bilan de cette 9e journée.



L'ESTAC et le CS Sedan-Ardennes sont en plein boom, le FC gagne au forceps, poursuit sa lente remontée tandis que le Foot 38 s'enfonce un peu plus au classement.

La preuve par !


Après avoir conquis son billet pour remonter en Ligue 2, on pensait que le club de l'Aube allait traverser quelques difficultés pour se maintenir. Que nenni ! Sous la houlette du revenant , l'ESTAC détonne depuis le début du championnat et occupe aujourd'hui la première place du classement. La jeune garde est au niveau (, , , , ) et le succès arraché sur la pelouse du Dijon Football Côte d'Or (0-1) qui restait invaincu à domicile est un signe encourageant.

Les Sangliers sortent du bois


Malgré un carton rouge (Pierrrick Valdivia) pris à la 60e minute de jeu, les joueurs du CS Sedan-Ardennes sont facilement venus à bout d'une équipe du FC Istres qui aura du mal à se relever après ce revers cuisant (5-1). Le coach ardennais peut se réjouir car il dispose d'un noyau dur dans son effectif. Le gardien s'affirme au fil des matches, Jérôme Lemoigne et Yohann Eudeline tiennent la baraque en milieu de terrain et l'attaquant retrouve de bonnes sensations devant le but.

Evian-Thonon-Gaillard, la crise d'adolescence


Qu'il était beau le tube de l'été en Ligue 2 cette année. Un club venu du National qui enfile les succès comme des perles (Metz, Vannes et Nantes). Et puis patatra ! La machine s'est enrayée à domicile contre le Tours FC (défaite 1-2) et en face à l'EA (revers 3-2) et le soufflet retombe malgré le succès suivant contre La Berrichonne de (1-0). Le match d'hier soir contre une équipe du bas de tableau, le Foot, aurait dû permettre de se relancer en beauté. Mais le fait d'avoir pris deux cartons rouge dans la musette ou encore d'avoir mené deux fois au score sans obtenir les trois points ne rassure personne chez les supporters. Les hommes de n'ont plus gagné depuis quatre rencontres (trois matches nuls, une défaite) même s'ils restent en quatrième position au classement.

Le reste de la journée :


Deux candidats sérieux à la montée en , -sur-Mer et , se sont neutralisés hier soir (1-1). Ce résultat nul satisfait certainement les Normands qui ne sont pas à l'aise à l'extérieur (deux points pris sur quinze seulement).

Le va sans doute lutter jusqu'au bout pour sauver sa place en Ligue 2. La Berrichonne de Châteauroux a profité des largesses défensives des champenois pour s'imposer sans problèmes (2-0). Les Castelroussins sont à portée du podium (deux points de retard).

Le FC Nantes n'est pas encore guéri mais au moins par rapport à la saison passée, les Canaris gagnent des matches. Certes encore une fois, ils ont longtemps pataugé dans la semoule mais le but de (86e minute) de jeu est venu à point nommé pour ramener les trois points de leur déplacement périlleux sur le terrain de l'.

Le Mans FC était en quête d'une victoire depuis trois rencontres et ce déplacement au Costières n'avait rien d'une promenade de santé. En effet, les joueurs du mangeaient, en général, tout crus leurs adversaires aux Costières (trois victoires, un match nul) et les Sarthois ont dû puiser dans leurs ressources pour arracher la victoire (1-2). Ils se replacent dans la course à la montée en Ligue 1.

Que dire du Foot 38 ? Pathétique, morbide... sont autant de mots qui permettent de décrire sans mal le parcours du club isérois. Comme l'an passé en Ligue 1, cette équipe est vraiment au fond du trou psychologiquement mais aussi sportivement. Le changement d'entraîneur ( a remplacé ) n'a rien changé et avec six points au compteur en neuf matches, le GF38 est vraiment parti pour sombrer en National à l'issue de cette saison. La défaite d'hier soir contre un concurrent direct pour le maintien, le Vannes OC (1-2), est encore un affront pour les supporters.

Enfin on termine ce tour d'horizon par un clin d'oeil pour la formation d'Angers qui lutte corps et âme pour éviter d'être dans le mauvais wagon dans quelques mois. Par l'intermédiaire de l'attaquant roumain , le SCO s'est sorti du piège tendu par le Stade Lavallois qui lui aussi tente de sauver sa peau.

A bientôt pour un nouveau Zoom sur la Ligue 2 !
Article précédent Lyon : un coup de main ... Article suivant France : Signorino a fa...