Nancy : Correa et la malédiction de Picot

Pour la quatrième fois de la saison, l'AS Nancy-Lorraine a perdu sur sa pelouse du stade Marcel Picot (2-3, 8e journée de ). L'entraîneur n'essaie pas de trouver d'excuses après ce revers face à l'Olympique Lyonnais.

"Il est difficile de trouver des points positifs dans une défaite. Nous avons manqué d'efficacité dans les deux surfaces. L'équipe manque de sérénité. L'histoire se répète, et si nous continuons à perdre chez nous et à encaisser à chaque fois deux ou trois buts, on jouera le vendredi la saison prochaine (en ), mais plus le samedi ?"

"L'arbitrage ? Je n'en parle pas, pas plus que de l'adversaire. Cela m'a coûté des matches en tribune. Ce soir, j'ai entendu des supporters applaudir à la fin de la rencontre, malgré la défaite. Mais moi, je ne suis pas supporter, je suis entraîneur de l' !"
, a lâché le technicien franco-uruguayen d'après les reporters de .
Article précédent Lyon : le mensonge énor... Article suivant Lyon : Aulas a changé l...