Juventus : Sarri refuse d'être qualifié de traître

s'est exprimé sur le ressentiment dont il est l'objet de la part des supporters de .

Maurizio Sarri

"Si le San Paolo m'applaudit, ce sera une preuve d'amour. S'il me siffle, ce sera aussi une preuve d'amour. Il y a trois ans, je suis arrivé à Naples. J'étais supporter de ce club depuis tout petit. À la fin, j'avais des doutes, surtout en entendant qu'Ancelotti devait me succéder. Je pensais le cycle terminé, je suis parti, mais à l'étranger, je ne voulais pas enchaîner avec un autre club italien. Mon expérience en a été incroyable, mais j'ai senti le besoin de revenir en Italie, et l'offre de la Juve est arrivée à ce moment-là. Je n'ai manqué de respect à personne", a-t-il déclaré face aux médias.

Le SSC Naples lui a souhaité un bon retour en , par le biais d'une petite vidéo.
Article précédent OL : trois offres décev... Article suivant L'OM dans le flou, Paul...