ASSE : Janot règle ses comptes

(32 ans, 8 matches de en 2010/2011) a profité d'une interview diffusée par nos confrères du quotidien Le Progrès pour laver son linge sale en famille.

Le gardien de but de l'AS Saint-Étienne a bien fait comprendre qu'il était devenu l'ennemi public numéro un aux yeux de l'ex-directeur général Vincent Tong-Cuong.
"J'étais en conflit avec Vincent Tong-Cuong. Comme je l'ai dit à , je ne pourrai jamais en vouloir à mes dirigeants d'avoir la meilleure équipe possible, donc le meilleur gardien, c'est normal."

"Mais là, c'était un règlement de comptes. Plus il prenait du pouvoir au sein du club, plus il essayait de faire venir un gardien. C'était personnel. Il s'est trompé puisque tous les entraîneurs m'ont fait jouer malgré parfois une pression énorme sur leurs épaules."

"Le plus dur c'était à chaque intersaison quand je lisais dans les journaux que le club était sur tel ou tel gardien. Je sais comment ça marche. C'était pour me déstabiliser, me pousser à partir. Je savais qu'il fallait que je fasse le dos rond sur le terrain."

"Une fois que le sportif reprenait le dessus, il n'y avait pas de problème. J'avais hâte d'être à la reprise et de voir au bout d'une semaine le regard des gardiens se disant : mais qu'est-ce que je suis venu faire ici ?"
, a raconté le portier stéphanois.
Article précédent EdF : Matuidi et Payet ... Article suivant Pirès : "Je suis persua...