Les cadres de l'OL sont enfin de retour !

Retour aux choses sérieuses après la parenthèse internationale. Les Lyonnais, 17e avant le coup d'envoi, recevaient des Lillois toujours invaincus en championnat. Autrement dit, un vrai test pour Puel et ses troupes, alors que l'OL n'a plus le droit à l'erreur s'il ne veut pas faire une croix sur ses objectifs dorés d'avant-saison. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que la trêve a été bénéfique pour un retrouvé. En disposant (3-1), d'une belle équipe lilloise, dans une partie plutôt enthousiasmante, les Gones ont repris des couleurs, et se donnent enfin un peu d'air par rapport à la zone rouge.



Depuis le début de la saison, réclame du temps. Les déconvenues ont eu beau s'enchaîner, le technicien rhodanien n'a jamais modifié son discours, affichant une confiance inébranlable dans le potentiel de son groupe. Ce match lui permettra de faire taire, au moins un temps, ses détracteurs.

Lyon panse ses plaies


La victoire face à Lille, l'habituelle bête noire, est satisfaisante a bien des égards. D'un point de vue comptable tout d'abord. Mais aussi, et peut-être même surtout, d'un point de vue moral. Lyon s'est imposé face à un concurrent direct dans la lutte pour le titre, ou au moins pour les places européennes. Lyon a marqué trois buts. Lisandro a rassuré. Gourcuff et , convaincu. L'OL tient son match référence, et semble enfin prêt à pouvoir s'appuyer sur ses cadres.

Certes, l'OL a bénéficié ce soir d'un brin de réussite qui a fait pencher la balance en sa faveur. Ce sont ainsi trois erreurs lilloises qui ont amené les buts des locaux. Mais Lisandro n'aurait peut-être pas marqué après avoir hérité du cuir à vingt mètres des cages adverses il y a quelques semaines (3e). Gourcuff n'aurait peut-être pas traîné dans la surface pour doubler la mise, après un mauvais renvoi de Rami (41e). Et l'arbitre n'aurait peut-être pas sifflé pénalty lorsque Källström s'effondra dans la surface, à la suite d'une charge (illicite ?) de Balmont (transformé par Lisandro, 57e).

Les Lyonnais lancent leur saison ?


Lille est loin d'avoir démérité. Le collectif nordiste avait même plutôt fier allure par moments. Rami a d'ailleurs trouvé la barre en première période, d'un joli coup de tête. Mais un Lloris vigilant, et la bonne étoile lyonnaise ont eu raison de leur bonne volonté. avait cru relancer le match en réduisant l'écart en début de deuxième période (2-1, 51e), d'un splendide ciseau, mais Licha tuait immédiatement le suspense en ne tremblant pas sur son tir au but.

L'expulsion de à la 70e n'y changera rien. Lyon ne pouvait pas perdre ce soir, et a peut-être enfin lancé son championnat. A confirmer bien sûr, mais l'impression laissée au terme de cette rencontre de bonne qualité est d'excellent augure. Reste à savoir si le gouffre déjà créé avec le haut du tableau (huit points de retard sur des Rennais toujours invaincus) n'est pas irrémédiable.
Article précédent Ligue 1, Lyon - Lille :... Article suivant Lyon-Lille : les notes ...