Lyon-Lille : Puel est satisfait, Garcia est amer

A l'issue de la rencontre entre Lyon et (3-1), les deux entraîneurs ont livré leurs impressions, relayés par France Football.

(entraîneur de Lyon): C'est une belle victoire car c'était face à une belle équipe. Il y a tout eu. C'était un match ouvert comme chaque fois contre Lille. Il y a eu des buts et des occasions. Nous avons eu le bonheur d'ouvrir la marque très tôt. Nous avons baissé de rythme après avoir fourni beaucoup d'efforts. Nous avons marqué le deuxième but dans les temps forts de Lille. Nous sommes mal repartis en seconde période. Nous étions trop sur la réserve. Nous nous sommes repris après avoir concédé le but. Nous sommes allés chercher le troisième but.

Il y a eu de la qualité et du caractère de la part de notre équipe. La saison de l' a commencé avec le match contre Saint-Etienne au niveau du contenu. Il était très important de bien repartir après la trêve. Nous construisons notre remontée. Il faut se projeter tout de suite vers le match de mercredi contre au niveau de la récupération mais lorsque l'on gagne, on récupère toujours plus vite.

(entraîneur de Lille): C'était Noël avant l'heure entre les cadeaux du LOSC et ceux de (l'arbitre) M. Fautrel. Quand on offre des cadeaux comme cela, c'est compliqué d'avoir un résultat positif. En première période, nous commettons deux erreurs individuelles qui coûtent deux buts. Ne nous trompons pas, nous sommes les premiers fautifs malgré une bonne seconde période.

Au niveau du penalty concédé, vous reverrez les images. Mon opinion est faite sur ce penalty qui change tout. Nous aurions pu prendre un point mais il y a eu des faits de jeu pour ne pas dire autre chose. Il n'y a rien de clair non plus sur les mains. Nous avons failli et contre les erreurs individuelles on ne peut pas grand chose. Il faut rebondir dès jeudi en Ligue Europa et dimanche face à . Nous sommes tombés sur un grand gardien (Lloris) qui a permis à son équipe de prendre les trois points.
Article précédent Lyon-Lille : les notes ... Article suivant Lyon : Cris se régale a...