Brescia : le président explique sa "blague" sur Balotelli

Le président de , , a dérapé sur (29 ans), dans un contexte de très tendu sur la question du racisme.

Mario Balotelli

Il avait lancé, lundi : "Qu'est-ce que je dois vous dire à propos de Balotelli ? Qu'il est noir, qu'il essaye de s'éclaircir et qu'il a de grandes difficultés." Face à la grosse polémique qui a suivi, il s'est justifié en détournant l'attention sur les prestations de l'attaquant : "La sortie a été instrumentalisée. J'ai simplement essayé de minimiser son cas. Je fais des blagues à tous les joueurs. Si je pouvais revenir en arrière, je demanderais à Balotelli s'il est vraiment convaincu de venir à Brescia. Le choix était plus risqué que prévu. De son côté comme du nôtre. Balotelli est plus fragile que nous ne le pensions. Il a sous-estimé l'engagement qui aurait dû être le sien parce qu'il n'a pas l'habitude de se battre pour le maintien. Je ne jette pas l'éponge et je ne renvoie personne, mais pour ceux qui le souhaitent, la porte est ouverte."

Victime de cris raciste à Vérone, il y a quelques semaines, l'ancien joueur de l'OM n'a pas bénéficié du soutien de tout le monde, loin de là, au sein de la fédération, de son club ou de ses supporters. Le championnat italien paraît filer un mauvais coton.
Article précédent Mbappé désiré, Traoré e... Article suivant OM : Dugarry trouve ça ...