OM : les Saoudiens après les Qataris, ça fait sourire Ménès

Pierre Ménès est sceptique quant aux rumeurs rapportant un possible rachat de l'OM par un milliardaire saoudien. Il est en revanche amusé de voir que les Marseillais s'enflamment, alors qu'ils critiquent le modèle qatari du PSG.

Pierre Ménès

" est un businessman et il doit trouver que la plaisanterie lui coûte très cher. Il ne faut pas oublier que le club est sous le feu et dans le viseur de l' et du fair-play financier. A vendre, pourquoi pas ? Mais il faut un acheteur. Je sais qu'il y a des rumeurs saoudiennes, mais ça reste un serpent de mer, car ce n'est quand même pas la première fois que ça arrive. Si les Saoudiens en avaient voulu, je pense qu'ils auraient bougé bien avant. On parle d'une offre à 400 millions d'euros, car il faut aussi que McCourt rentre dans ses sous. Mais enfin acheter le club pour 400 millions d'euros, et faire un recrutement après, cela peut monter à un minimum 600 millions d'euros, cela fait des sous", a déclaré le journaliste dans une vidéo Pierrot Face Cam postée sur .

"Ne nous enflammons pas trop vite de peur d'être déçus"


La situation le fait sourire, compte tenu des critiques lancées par les supporters phocéens, ces dernières saisons : "Je vois les Marseillais qui s'enflamment beaucoup. Je trouve ça assez savoureux de voir les Marseillais si enthousiastes de voir des Saoudiens arriver après avoir autant taillé les Qataris, c'est juste une petite remarque au passage. On verra, ne nous enflammons pas trop vite de peur d'être déçus, car bien évidemment ce serait formidable que l'OM puisse bâtir une grande équipe qui puisse lutter avec le PSG. Cela donnerait une saveur toute particulière à notre championnat qui en manque un peu."

Pour rappel, TMW, un média italien, fait état de négociations entre Frank McCourt et Al-Walid bin Talal. Elles seraient toutefois rendues compliquées par le Stade Orange Vélodrome, lequel appartient toujours à la ville de .
Article précédent OL : Aulas sanctionné p... Article suivant OM : Labrune faisait se...