Ligue 1 : le boss de la DNCG annonce des énormes pertes et réclame un nouveau modèle

La Direction Nationale de Contrôle et de Gestion est sortie du silence sur les répercussions économiques de la crise du coronavirus pour les clubs de .

Ligue 1

Par la voix de son président Jean-Marc Mickeler, questionné par Les Echos, le gendarme du football français table sur "200 millions d'euros de pertes d'exploitation" et "200 millions d'euros au titre des transferts" du fait de l'épidémie et de la suspension définitive de la saison 2019-2020.

Jean-Marc Mickeler pense que "la crise sanitaire pourrait consommer près d'un quart des fonds propres des clubs" et juge "inéluctable" de procéder à une "refonte du modèle économique des clubs." Pour lui, "sans action volontariste, la viabilité d'un grand nombre de clubs pourrait alors être remise en cause." Avant de poursuivre : "L'objectif est de construire un football plus fort, donc économiquement sain, c'est-à-dire moins dépendant des transferts et des droits TV."
Article précédent Strasbourg : Laurey fix... Article suivant LFP : le mercato frança...