EdF : Kaboul, l'invité surprise

Grande première pour Younès Kaboul. Pour la première fois de sa carrière, le défenseur de a été appelé par pour le match amical de l'équipe de France contre l'Angleterre, ce mercredi. Le sélectionneur des Bleus ne veut pas prendre le moindre risque alors que est incertain. Un ancien Auxerrois peut en chasser un autre...



La France plutôt que le Maroc
Et un nouveau Bleu de plus pour Laurent Blanc ! Le sélectionneur a appelé "en renfort" le défenseur central de Tottenham, Younès Kaboul, en vue du match de gala contre l'Angleterre, ce mercredi à Wembley. Le partenaire de chez les Lillywhites pourrait bien remplacer un autre ancien joueur de l'AJ , Philippe Mexès, visiblement touché lors de l'âpre rencontre de sa Roma sur la pelouse de la (1-1), samedi dernier.

Comme "Philou", Kaboul est parti très tôt de la maison icaunaise. A seulement 21 ans. Trois ans et demi plus tard, le gamin de Saint-Julien-en-Genevois a fait du chemin même si ses premiers pas en n'ont pas été très convaincants. Peu épargné par les pépins physique lors de sa première saison à Tottenham, ce solide gaillard d'1m93 ne rentre pas vraiment dans les plans de . Il est alors obligé de s'exiler à où il devient rapidement une pierre angulaire de la défense de l'ancien club d', l'actuel manager des Spurs.

C'est lui qui vient le chercher en janvier 2010, un an et demi après son départ contré et forcé de White Hart Lane. Le Français va prendre une éclatante revanche, aussi bien dans l'axe où la concurrence est rude face aux Bassong, King, Dawson et donc Gallas, que sur le côté droit où il fait mieux que dépanner. Titularisé à 9 reprises en Premier League depuis le début de saison, il a visiblement passé un cap dans sa progression. Et visiblement, Laurent Blanc s'en est lui-aussi aperçu au moment même où le lion Kaboul, si bon dans le domaine aérien et au marquage, était attendu pour devenu Lion de l'Atlas !

Pensez-vous que Laurent Blanc a fait le bon choix en convoquant Younès Kaboul ? Ce choix dévoile en effet la préférence de Laurent Blanc concernant les défenseurs centraux. Ainsi, Escudé, Squillaci et Gallas ne semblent plus entrer dans les plans du sélectionneur.
Article précédent EdF : Kaboul, l'heure d... Article suivant Tottenham se paie ...