Tottenham se paie Arsenal

Dix-sept ans que attendait cela. Les Spurs ont décroché pour la première fois depuis 1993 le derby de Londres sur le terrain d' à l'issue d'un match rocambolesque (2-3). Les partenaires de , qui prend une éclatante revanche, étaient menés 2-0 au repos avant de lâcher les chevaux lors du deuxième acte !



Fabregas malheureux, Kaboul aux anges


Quelle semaine pour Younès Kaboul. Convoqué pour la première fois de sa carrière en équipe de France en début de semaine pour le match amical contre l'Angleterre (2-1), le défenseur international français de Tottenham a donné le but de la victoire à Arsenal (2-3), ce samedi à cinq minutes de la fin. L'ancien Auxerrois prenait le meilleur de la tête entre et sur un coup-franc de Van der Vaart et faisait exulter les supporters des Lillywhites, qui avaient fait les six kilomètres séparant leur stade de White Hart Lane de celui de l'Emirates Stadium.

Qui l'aurait cru à la mi-temps ? Pas grand monde. L'équipe d' était hors-coup et avait déjà pris deux buts dans la musette. , idéalement lancé par son capitaine, avait confirmé sa forme du moment en redressant son ballon dans un angle improbable (1-0 ; 8e) avant que ne double la mise au premier poteau sur un service d'Andreï Arshavine (2-0 : 26e). Les Gunners étaient alors sur un nuage face à leur ennemi héréditaire et avaient même pris provisoirement la tête de la au nez et à la barbe de .

Sauf que le retour des vestiaires était catastrophique pour les locaux. signait son troisième but en deux rencontres de championnat d'un extérieur du pied gauche sur un bon service de (2-1 ; 50e). L'ex-Merengue égalaisait ensuite sur un pénalty logique concédé par Cesc Fabregas, auteur d'une main grotesque dans la surface sur un coup-franc de ce même Néerlandais (2-2 ; 65e). La suite, on la connaît. Arsenal encaisse sa deuxième défaite de suite après celle contre pour la première fois depuis 1997 et Tottenham repointe le bout de son nez à la cinquième place. Un scénario cruel pour les Gunners que seul le football peut nous offrir.

LE CLASSEMENT DE LA PREMIER LEAGUE
Article précédent Arsenal : Wenger recrut... Article suivant Arsenal : Wenger furieu...