Mercato - Nice : Rivère dévoile les coulisses du dossier Reine-Adelaïde

a bouclé son mercato estival en attirant , prêté avec option d'achat par l'Olympique Lyonnais.

Jeff Reine-AdelaïdeCrédit photo : @ogcnice

Concurrencé dans ce dossier par le et le , le club de la Côte d'Azur est revenu sur les conditions de l'arrivée du milieu de terrain français, par la voix de son président interrogé par la chaîne Téléfoot. "Ça s'est peut-être conclu à la dernière minute, mais c'est un joueur que l'on suit depuis très très longtemps, depuis qu'il était à . L'année dernière, il était une de nos priorités mais malheureusement le timing de notre retour au club ne nous a pas permis de concurrencer sur ce sujet. Nous sommes très heureux de l'accueillir aujourd'hui."

"Je tiens à féliciter qui fait un excellent boulot comme d'habitude, et toute la cellule qui travaille avec lui. Là, c'était vraiment une question de timing. Si on arrive trop tôt, c'est trop compliqué, on n'a pas l'espace. On n'aurait pas pu concurrencer Rennes sur le montant du transfert, ni le Hertha Berlin. Nous sommes restés dans l'ombre et avons attendu le dernier moment. Ça s'est ensuite accéléré : il a fallu l'accord de Lyon, et que le joueur adhère au projet, ce qui était le cas. Ça s'est réalisé dans la dernière ligne droite (...) Ça s'est bien fini pour nous, et il faut remercier aussi Lyon qui a accepté de répondre favorablement à notre demande dans les dernières heures du mercato. Comment avons-nous pu devancer Rennes ? Il faut poser la question à l'OL mais c'est vrai que nous entretenons de bons rapports avec eux, que ce soit moi avec ou Julien (Fournier) avec Vincent Ponsot."
Article précédent Mercato : Osimhen, Fofa... Article suivant OL : les arrivées, Pell...