Ligue 1 : la LFP demande à Mediapro de payer et ouvre la porte à d'autres diffuseurs

La Ligue de football professionnel est sortie du silence suite au non-paiement par le diffuseur du championnat de France Mediapro de son versement du début du mois d'octobre, estimé à 172 millions d'euros.

Ligue de football professionnel

Dans un courrier adressé au conseil d'administration de la Ligue et aux clubs de et , retranscrit par le journal , le directeur général exécutif de la Arnaud Rouger a sommé le groupe sino-espagnol de payer. "Mediapro s'est bien placé sous la protection du Tribunal de commerce de Nanterre dans le cadre d'une procédure de mandat ad hoc. Nous étions donc tenus à une stricte obligation de confidentialité depuis la semaine dernière afin de ne pas mettre la LFP en défaut. Dès lors, sans entrer dans le détail du dossier, la LFP a bien fait, comme la procédure le commande, une proposition (validée par le Bureau) au mandataire ad hoc. Celle-ci a été suivie par une réponse de Mediapro qui a été totalement inacceptable au regard des incertitudes financières pour les clubs. Nous avons donc fait application du contrat qui nous lie avec Mediapro et les avons mis en demeure de régler les échéances des 1er et 5 octobre, tout en activant la garantie donnée par la société mère du groupe Mediapro."

Le successeur de annonce que la LFP était prête à se tourner vers d'autres diffuseurs en cas d'échec avec Mediapro. "Il reste alors deux possibilités, soit une issue favorable est trouvée avec Mediapro, soit ce n'est pas le cas, et il faudra envisager la reprise du contrat par d'autres opérateurs."
Article précédent Ligue 1, couvre-feu : l... Article suivant OL : le groupe retenu p...