Bayern, Coman : "Je me fais violence, j'essaie d'être plus égoïste"

Lors d'un entretien accordé au Parisien, (24 ans) est revenu sur la finale de lors de laquelle il a inscrit le but de la victoire face au PSG, son club formateur. Il a également évoqué l'équipe de France.

Kingsley Coman

Interrogé par le quotidien, l'international français a évoqué le succès obtenu face aux Parisiens, en finale de C1. Il avait inscrit le seul but du match : "Ça demeure, pour l'heure, le moment le plus fort de ma carrière. J'ai été blessé, j'ai travaillé dur pour revenir et c'est donc un jour que je n'oublierai jamais. Comme dans un rêve. Personne ne m'enlèvera cette finale ni à moi ni à mon club", a-t-il indiqué.

"J'ai encore une marge de progression"


Le Bavarois pense avoir muri dans son jeu et dans sa vie : "Ça se ressent sur le terrain. J'essaie de tendre vers davantage de variété et d'efficacité. Les buts sont devenus très importants. Donc je me fais violence, j'essaie d'être plus égoïste. J'ai, toutefois, encore une marge de progression. Mais c'est une évidence : le Coman de 2020 n'est plus celui de novembre 2015 lors de ma 1re sélection." Il espère enfin faire de grandes choses avec les Bleus : "Je n'ai pas eu la chance de gagner la . En 2016, on a vécu une belle expérience avec l'Euro en France, mais ça s'est mal terminé (finale perdue contre le Portugal, 0-1 a.p.). J'espère ne pas rater la dernière marche cette fois. Un nouveau succès, après celui du Mondial, marquerait encore un peu plus notre supériorité sur ces dernières années."

Coman a inscrit 4 buts en 11 apparitions avec le , cette saison.
Article précédent Bayern, Pavard : "La pl... Article suivant Globe Soccer Awards : l...